Lisbonne, douce et jolie !

Se rendre à Lisbonne est pour nous l’occasion de tester notre nouvelle application sur tablette OSMand+. C’est ce qui va nous servir de GPS tout au long de notre voyage ! Rappelons que lors de notre premier périple en 2008, nous avions volontairement opté pour une navigation avec cartes papiers, panneaux routiers quand il y en avait et surtout bonnes âmes pour nous remettre sur le bon chemin ! Comme quoi nous nous modernisons, cette fois nous sommes un peu “mieux” équipés !

Mais encore faut-il bien l’avoir en main, l’outil ! Une fois dans la capitale, la bête indique que nous ne sommes qu’à 9 km de l’apéro tant attendu chez nos amis, mais Elodie fait une erreur de guidage ! Et forcément pas une petite, puisque nous nous retrouvons sur l’autoroute en direction opposée de là où nous sommes censés aller ! Cette autoroute emprunte le pont Vasco de Gama, celui là même que l’équipage admirait quelques minutes plus tôt en disant : “waouh, il est immense ce pont, il traverse la mer, on va y aller, maman? Non nous n’allons pas le prendre mais c’est vrai qu’il a l’air interminable”! Ah oui, en effet : avec ses 17 km dont 13 km au-dessus de l’estuaire du Tage, c’est le plus grand pont d’Europe, rien que ça ! L’avantage c’est que nous faisons du tourisme mais c’était pas prévu, c’est pas l’heure et en plus il est payant ! grrr ! Il faut faire demi-tour au bout : plus facile à dire qu’à faire ! Nous sommes sur une autoroute je vous rappelle ! Notre GPS étant programmé pour éviter les péages, il devient fou et nous propose un détour de 70 km pour arriver chez nos amis ! Le temps de le reprogrammer et d’essayer de nous débrouiller tout seuls, nous nous perdons encore ! 45 minutes plus tard nous voilà de nouveau sur le grand pont, dans le bon sens cette fois (qui n’est pas payant dans cette direction) et avec une superbe vue sur Lisbonne de nuit (il faudra nous croire sur parole car on n’a pas pensé à prendre des photos !). Bon, on vous passe les détails mais on réussira encore à se planter deux fois avant d’arriver à bon port, avec plus de 2 heures de retard bien sûr !

Au moins notre arrivée dans la capitale restera mémorable et nous sommes encore plus contents de retrouver les copains ! Ah, encore un dernier hic ! La porte du garage juste à côté de chez eux où nous devions rester pour plusieurs jours est trop basse de quelques centimètres pour laisser passer Merlin ! Bon, vu qu’on risque d’avoir le même problème dans tous les garages, on se rabat sur un grand parking à l’autre bout de la ville qui présente deux avantages : il est situé dans l’agréable quartier de Belem en bord de Tage, et Voyou peut ainsi rester attaché sans risquer de souiller un garage fermé.

Bon, une fois installés, c’est la joie des retrouvailles! Avec Emilie, Bertrand et leurs trois garçons, c’est une histoire d’amitié qui dure et voyage depuis notre première rencontre à Buenos Aires en 2009, en passant par le Pérou, Celles sur Belle, l’Inde et maintenant le Portugal !

IMG-20161105-WA0000

Lisbonne appart (2)

Emilie nous sert de guide pour notre première journée à travers les rues de la capitale, puis nous l’apprivoisons petit à petit. Il fait vraiment bon se balader dans les rues de Lisbonne, qui dans certains quartiers ressemble plutôt à un gros village paisible. D’ailleurs les gens sont tranquilles ici, pas de stress apparent et pas de klaxons incessants. Mais d’où leur vient cette zen attitude? Nous devons régulièrement prendre les transports en commun, ce qui d’ordinaire nous déplait assez, mais ici tout est bien indiqué alors on s’en sort pas trop mal! Bon, au-delà d’une semaine ça serait surement trop pour nous! Nous prenons donc le bus, le train et le tramway mais le préféré des enfants reste l’eléctrico, tellement photogénique en plus !

La ville est riche en beaux monuments, maisons typiques et autres musées, et encore, en quelques jours, impossible de tout voir! Tour de Belem, Monastère dos Jeronimos avec le tombeau de Vasco de Gama, nombreuses églises, quartier de l’Alfama, Rossio, musée de l’électricité, musée de l’azulejo, etc.

Dans les rues on peut admirer ou rester perplexe devant les peintures Street art :

L’oceanarium, sur deux étages, mérite également une visite, surtout avec des enfants qui adoorent la mer !

D’ailleurs la mer, elle est toute proche, alors rien de tel qu’une bonne bouffée d’air iodé à Cascais (prononcez cache-cache), une charmante petite station balnéaire. On y accède en 30 min de train qui longe la côte offrant de superbes points de vue.

Elodie et les enfants y passent une agréable journée en compagnie de leurs copains pendant que Bertrand initie Miguel aux joies et peines du trail ! C’est son premier et il attaque par un 25 km dont il se souviendra toute sa vie ! Monter et descendre pendant 4 heures, ça laisse des traces ! Mais bon, l’objectif de finir la course est atteint, l’honneur est sauf ! Aux couleurs de la Roche sur Yon en plus ! Clignement d'œil

IMG-20161113-WA0000

3 commentaires sur « Lisbonne, douce et jolie ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s