Merlin nous emmènera-t-il au bout du monde ?

Je vous avais donc laissé la dernière fois sur une note pas très positive, en rapport avec nos problèmes mécaniques. Je tenais tout d’abord à vous remercier pour vos nombreux messages de soutien, que ce soit en commentaire sur ce blog ou sur Facebook, en message privé, par SMS, par WhatsApp … ! Vive les nouvelles technologies pour se faire présent même quand on est loin ! Merciiii ! Coeur rouge Doigts croisés Coeur rouge Pouce levé Rire

Car on ne vous cache pas que ce n’est plus drôle du tout de voyager quand on n’a plus confiance en sa monture… On s’inquiète au moindre bruit suspect, Miguel passe son temps à tout vérifier, bref c’est un stress dont on se passerait volontiers et il nous faudra certainement beaucoup de temps pour être à nouveau sereins… Et pour ça il faudrait déjà que les ennuis s’arrêtent !

Problème n°1 : le châssis Surpris

Rappel : Nous avons fait faire une soudure dans un garage en Norvège car il y avait une fissure au niveau d’un longeron.  Après 2000 km, la soudure commence à lâcher. Miguel décide donc d’acheter tout ce qu’il faut pour refaire lui-même la soudure et ajouter un renfort. Merci Daniel, pour l’adresse du Biltema (magasin de bricolage) où il trouve une meuleuse, un poste à souder, des gants et un masque. On s’installe derrière une grande station-service avec des bornes électriques pour brancher les caravanes. Le parking est immense avec de nombreux poids-lourds qui vont et viennent, plutôt bruyant mais vu le bruit que Miguel a à faire aussi, c’est pas gênant. Ce qui l’est plus en revanche, c’est la pluie qui perdure alors qu’il commence à se mettre sous le camping-car pour bricoler. L’eau ruissèle et malgré le tapis et le bleu de travail, au bout de 2 heures il est trempé jusqu’au slip ! Il en a marre de ce temps pourri et ne réussit pas à faire réellement ce qu’il veut. Le lendemain il se remet au travail, sans la pluie cette fois, c’est déjà ça. Il y passe la journée afin de finir la soudure du châssis et de rajouter un renfort pour que la réparation tienne sur le long terme. Une fois de plus il paye de sa personne car les conditions ne sont pas idéales pour travailler à l’aise. Donc entre diverses brulures notamment  sur les paupières, dues aux éclats de soudure, des courbatures au niveau des cervicales et quelques écorchures, il finit sont travail et est relativement satisfait du résultat. Mais c’est là qu’il se rend compte que les projections de la meuleuse ont abimé la durite rigide de freins. Déjà que le moral n’était pas très haut, cela finit de l’achever. Il essaye de réparer mais en vain, il faut changer la pièce. Nous voilà donc avec un nouveau problème : nous sommes en panne de freins !

 Réparation camping-car (2)

Problème n°2 : la durite de freins, une longue journée d’attente ! Triste

Lundi matin : téléphone à l’assistance pour une prise en charge avec précision : “ il s’agit de notre maison roulante, nous sommes 4 personnes + un chien”. Trois heures plus tard, sous le regard un peu dépité de ses passagers, Merlin est tracté sur une dépanneuse pour être emmené au garage. Petit hic : il n’y a que deux places dans la dépanneuse. Re-téléphone à l’assistance pour avoir un taxi. Miguel part avec Merlin pendant que j’attends une heure de plus avec les enfants pour le taxi. Le chauffeur très sympa dit connaitre l’adresse (alors que je voulais lui indiquer celle que m’avait noté le dépanneur) et nous dépose au garage Mercedes. En faisant le tour du garage et en demandant sur place je me rends à l’évidence, Miguel et Merlin ne sont pas là ! Le taxi s’est trompé et il est reparti ! Re-re appel à l’assistance pour expliquer le cas mais tout le monde est parti déjeuner, on prend ma demande et on me rappelle…1h30 plus tard le taxi revient, il s’excuse mais à sa décharge il y a trois garages Mercedes dans la ville ! Cette fois il nous emmène au bon. Bien sûr le garage n’a pas la pièce, ils la commandent et l’auront demain matin. Re-re-re appel à l’assistance pour une prise en charge à l’hôtel ! Là, les enfants commencent à s’exciter, pour eux c’est LA bonne nouvelle du jour ! Une chambre d’hôtel gratuite, quelle aubaine ! On a beau leur expliquer que ce n’est pas vraiment “gratuit”, qu’on paye une assurance tous les mois pour ça et qu’au prix de la réparation (280€) ça fait quand même cher l’hôtel… peu importe, ils sont contents ! Et malgré qu’ils aient déjà été très patients toute la journée, les deux dernières heures d’attentes sont les plus longues ! C’est le temps nécessaire pour trouver un hôtel libre qui accepte les chiens et qu’un nouveau taxi vienne nous chercher (nous sommes à Oulu, station balnéaire touristique).

Réparation camping-car (10)Réparation camping-car (13)

Pause hôtel à Oulu  Sourire

C’est un break hors du temps et de notre univers ! Nous prenons conscience qu’il y a vraiment un bail que nous ne sommes pas allés à l’hôtel ! On nous délivre de précieuses cartes magnétiques qui servent pour tout : l’ascenseur, la porte de chambre, la lumière de la chambre etc. ! Tous les robinets y compris ceux de la douche sont automatisés. Voyou se voit offrir un petit sac avec une friandise, du dentifrice (Si, si !!) , un rouleau de sacs à caca et un plan de la ville avec les aires où l’on peut l’emmener faire ses besoins ! Il n’est pas très à l’aise dans cette chambre, il ne comprend pas trop ce qu’il fait là, lui qui a toujours eut l’habitude de dormir dehors ! Les enfants sont super contents d’avoir une chambre pour eux tous seuls, et nous aussi Clignement d'œil ! L’écran plat ne leur sert pas longtemps car les programmes ne sont qu’en finnois mais il y a du wifi, c’est bien aussi ! Le moment le plus mémorable pour eux c’est le petit déjeuner du lendemain ! Tient, là aussi le jus d’orange se choisi via une tablette tactile! Des buffets gigantesques, démesurés voire honteux… mais l’occasion de faire un vrai festin et de goûter à tout pour Lola : viennoiseries, pain frais, gâteaux, fruits frais, saucisson, lard, pâté, mini-saucisses, pain fourré, saumon fumé, tomates cerises !!!! Nous avons été plus raisonnables et sommes restés au sucré mais inutile de vous dire qu’on n’a pas mangé le midi !

Problème n°3, retour au garage ! Fâché

Nous récupérons Merlin comme prévu au garage et allons nous poser à quelques kilomètres de là près d’une petite plage. Nous sommes requinqués, par le petit-déjeuner, parce qu’il fait enfin grand soleil,  mais aussi parce que nous avons bon espoir que nos soucis mécaniques s’arrêtent là ! Nous avons pris de bonnes résolutions, notamment le poids du véhicule qu’il faut forcément qu’on diminue si nous voulons avoir moins de problèmes. Donc on sort tout dehors et on commence le tri de nos affaires. Les enfants, eux, vont jouer sur la plage ! mais c’était sans compter sur Miguel qui d’un seul coup se met à gueuler (c’est bien le terme!) : mais P…., qu’est ce qu’ils ont foutu chez Mercedes ? ! C’est qu’il vient de se rendre compte que le bocal de liquide de freins fuit, il y a de l’huile partout ! Allez, hop, retour à la case départ ! Plutôt que de tout recharger, il me laisse sur le parking avec toutes nos affaires. Il revient une heure et demie après, pas très content de l’accueil des garagistes qui l’ont un peu pris de haut en disant que ça ne venait pas d’eux qu’il y a des traces anciennes de fuite d’huile etc.. Il leur a expliqué que tout le système de freinage avait été révisé en France et qu’il n’y avait aucune fuite lors de l’arrivée de Merlin dans leur garage, tout cela dans un anglais quasi parfait et sur un ton agressif convivial comme il sait si bien faire quand il est énervé ! Un mécano a donc été désigné d’office, avec un sourire qui en disait long sur sa motivation pour réparer cette fuite. Miguel est parti en saluant poliment (c’est vrai) l’équipe du garage…

Le tri de nos affaires peut se poursuive et Miguel décide aussi d’enlever les ressorts renforcés à l’avant qu’il soupçonne d’être en partie responsables du problème de châssis. En effet après analyse du problème sur plusieurs jours (il lui faut du temps pour réfléchir), il pense que les suspensions sont trop dures et que c’est le châssis qui encaisse les contraintes liées à la route. Conjugué à la surcharge du véhicule et à un châssis déjà bien rouillé, cela amène au point de rupture. Donc en retirant ces renforts, il commence à y croire à nouveau mais c’est là qu’il découvre un nouveau problème ! Lors du démontage de la fusée de roue droite, il se rend compte que deux des quatre filetages qui tiennent l’amortisseur sont défectueux. Non, décidément nos problèmes ne s’arrêtent pas là et on en a franchement marre ! Et comme si ce n’était pas suffisant le vent se lève d’un seul coup, couvrant le ciel de nuages noirs et la pluie se met à tomber alors que toutes nos affaires sont encore dehors… grrr ! On range tout à la hâte, on se met à l’abri dans Merlin, le moral est en berne… et dire que ce matin on pensait avoir tourné la page mécanique pour un bon moment !

Problème n°4, la fusée avant droite Fou furieux

On tourne dans les alentours d’Oulu pour trouver un garage susceptible de réparer la fusée mais la réponse reste la même : impossible de réparer ça, il faut sûrement changer la pièce, on nous conseille de voir directement avec Mercedes. Petit rappel, les deux fusées ont été changées et montées par Mercedes il y a un an, nous appelons donc notre garage en Vendée. Ils nous conseillent de faire vérifier la pièce par Mercedes car s’il faut la changer, elle est encore sous garantie donc pas de problème. Ils nous rassurent aussi en disant qu’on peut rouler encore un peu comme ça. Ça tombe bien car Miguel ne veut pas retourner chez les même qu’hier ! Et surtout nous avons mes parents qui arrivent dans quelques jours et nous ne savons toujours pas où nous allons loger ! Alors nous reportons la résolution du problème n°4 à plus tard et nous rapprochons donc de la capitale. En chemin nous avons un rendez-vous pour nous redonner du baume au cœur…

Pause Melmelboo à Tampere Sourire Coeur rouge

Ce sont les retrouvailles avec Camille, Benoit, Charlie et Gaspard que nous avions connus en Slovaquie ! Leur copain Fabien fait aussi partie de l’équipage de Baloo pour une semaine de vacances. Comme ça fait du bien de retrouver des visages familiers ! On échange longuement sur nos expériences des trois mois passés et on peut facilement confier nos difficultés. Eux aussi ont eu un sacré coup de mou il y a quelques semaines alors ils sont bien placés pour comprendre ce que l’on ressent ces derniers temps. En effet, quand les difficultés se font trop nombreuses on finit par douter de nos choix, de nos capacités à résoudre les problèmes et on enverrait bien tout balancer ! Il faut aussi être capable de renoncer à certaines choses. Les Melmelboo ont renoncé à faire la Mongolie puis l’Asie en camping-car et sont finalement en train de planifier une traversée vers l’Amérique du Sud. De notre côté c’est à la Russie que nous renonçons pour le moment. Nous ne sommes pas assez sûrs de la fiabilité de notre châssis pour aller nous frotter au piteux état des routes russes. Nous préférons le tester dans les pays baltes, voire le faire à nouveau renforcer dans les pays de l’Est. Car en restant en Europe nous avons tout le temps souhaité alors qu’en Russie, notre durée de visa en famille n’excèderait pas un mois et les distances sont longues… Une autre fois, peut-être?

Avec les copains on retrouve vite les petites habitudes : balade au rythme des enfants qui s’arrêtent toutes les minutes pour une plume, un caillou, une fleur, une framboise … ou pour faire pipi ! Et Lola qui aime tant porter le petit Gaspard (qui d’ailleurs marche maintenant !)…

Grâce aux Melmelboo (à leur idée de regarder sur AirBnB et à leur connexion internet), je dégote du premier coup une grande maison pour loger avec mes parents à deux heures d’Helsinki ! Je stresse jusqu’au lendemain où je reçois enfin la confirmation de la location ! Je saute de joie ! Me voilà bien soulagée ! Enfin quelque chose qui se met bien ! En plus le soleil est de retour, c’est une journée parfaite au bord de l’eau, entourés d’amis qui nous font gouter des crêpes vegan ! Les plus courageux se jettent à l’eau…

Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (82)Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (83)Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (73)Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (77)Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (78)

Après un délestage de quelques livres et d’un peu d’outillage (on continue notre allègement!), vient l’heure des au-revoir et des traditionnelles photos qui vont avec ! Bonne route vers l’Amérique les zamis ! Pour lire leur article c’est par ici !

Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (68)Tampere - retrouvailles avec les Melmelboo (67)

Retour du problème n°1 : le châssis Triste

Il fait encore 20° et le soleil brille pour le 2ème jour de suite, waouh! Sur les conseils des Melmelboo, nous sommes installés non loin d’une charmante église (n’est ce pas Benoit?), au bord d’une petite plage bien calme. Mais lors de son inspection journalière du châssis (c’est devenu une obsession), Miguel se rend compte qu’il y a une nouvelle fissure, sur l’autre longeron cette fois ! Elle est plus petite, et surtout nous sommes tellement blasés que nous n’avons même plus la force de nous énerver, ni de nous inquiéter… Ca attendra deux jours que nous soyons dans la maison avec mes parents, là nous aurons de l’électricité et Miguel se remettra à souder… Nous rêvions d’une semaine tranquille sans problème mécanique à gérer mais non, ça ne sera pas possible, la mauvaise série n’est pas terminée…pff !

Bord de lac (4)Bord de lac (2)Bord de lac (11)Bord de lac (10)Bord de lac (7)

Pause familiale : ça fait TROP du bien et on vous raconte ça la prochaine fois ! Coeur rougeCoeur rougeSourireVerre à cocktailAssietteCadeauRire

Solution du problème n°4 : la fusée avant droite Sarcastique

Après avoir aussi réglé 2 autres “problèmes”, à savoir le changement des 4 pneus et le remplacement de la vitre du rétro droit, nous patientons 4 jours pour un rendez-vous Mercedes ce lundi matin dès 7h30. Tient, sur notre calendrier ça devrait être la rentrée scolaire aujourd’hui ! Ben, on va décaler car là, on n’est pas encore apte ! On verra ça la semaine prochaine…

P1090096

Toujours pas très causants chez Mercedes en Finlande, mais pris à l’heure et efficaces ! Pour eux c’était réparable, ils ont taraudé et mis des hélicoïdes. Par contre ils disent que c’est dû à une erreur de montage en France et que la réparation ne passe donc pas sous garantie ! Facture à notre charge, merci Mercedes ! Fou furieux

Bon, on peut y aller ? Est ce que cette fois c’est la bonne ? Tout semble réglé, reste à contrôler le châssis régulièrement pour voir si d’autres fissures n’apparaissent pas et mettre un renfort aussi sur le deuxième côté si besoin. Allez Merlin, STP, on a encore envie d’y croire ! Doigts croisés Doigts croisés Doigts croisés

14 commentaires sur « Merlin nous emmènera-t-il au bout du monde ? »

  1. On croise les doigts pour que la réparation et le renfort tiennent le choc!
    Vous avez pu contrôler le poids une fois le véhicule allégé ? Il y a du mieux ?

    Bon courage à vous et bonne route !
    Les ours en vadrouille

    J'aime

  2. Ha les amis que de galères ! !!! J’enrage avec vous en lisant, j’imagine Miguel dépité, tout qui s’accumule, loin de tous vos proches… Pas facile du tout ! ! Alors heureusement qu’il y a eu la pause retrouvailles en famille, j’espère que ça vous a requinqués ! On vous souhaite une suite de voyage sous de meilleurs auspices, on vous envoie plein de câlinous d’amuuuuur !!

    J'aime

  3. Nous attendons chacun de vos nouveaux messages avec impatience en croisant à chaque fois les doigts pour lire que vos ennuis sont enfin derrière vous. Nous ne pouvons malheureusement qu’être présents à vos côtés par l’intermédiaire des messages. Seul Merlin a la clef pour enfin retrouver sa pleine santé et vous emmener aussi loin que vont vos rêves les plus fous.
    Nous regrettons encore de ne pas voir pu vous croiser en Scandinavie parce que nous avons trop bombardé. Nous sommes maintenant au Canada pour la suite du périple. Quand nous aurons récupéré notre maison (dans 2 jours, elle est arrivée aujourd’hui, nous l’avons vue descendre du cargo), nous irons à un rythme similaire au votre afin de profiter de chaque instant.
    En attendant, toute la famille vous suit avec assiduité! (tout comme le blog des Melmelboo)
    Les plus beaux moments sont devant vous!!!

    J'aime

  4. On croise les doigts pour que la réparation et le renfort tiennent le choc!
    Vous avez pu contrôler le poids une fois le véhicule allégé ? Il y a du mieux ?

    Bon courage à vous et bonne route !
    Les ours en vadrouille

    J'aime

  5. Que de péripéties avec Merlin, heureusement que MIguel est un as de la mécanique mais il en paye les frais et ne profite pas de son voyage comme cela aurait dû l’être.
    Allez on compte sur vous pour que le moral remonte vite avec l’arrivée de vos parents.
    Bisous les amis…..

    J'aime

  6. un grand courage à vous.
    je vais faire un petit commentaire pour vous. en tant que mécano je tiens a vous dire que le saucisson ce mange en rondelle.
    il faut les manger les unes après les autres.
    SVP. Miguel met des photos de tes problèmes, nous pourrions t’apporter un soutien.
    Maintenant, vous savez que le mot garantie s’arrête chez le constructeur qui vous a monté les pièces.
    une expression bien de chez nous (on mange son pain noir un jour ou l’autre)
    vous vous l’avez mangé. Demain sera un jour heureux
    Alors je vous apporte tout mon soutien pour vivre ses problèmes mécanique.
    que votre périple puisse aller au bout.
    Miguel: ton châssis est un châssis en U si oui tu peux imaginer faire plier un U pour venir le renforcer avec une contre plaque sur le dessus.

    FORCE A VOUS.
    en ce qui me concerne, je part faire un périple de 3 semaines aux USA. je serai absent de votre blog.

    J'aime

  7. Courage des Wokipi, pensons à vous. Je sais que lorsque l’on est en voyage, on regarde toujours le prochain pays. Dommage pour la Russie …
    On vous envoye des ondes positives !
    Amitié
    Pat et Pat

    J'aime

  8. hello les amis, nous revenons d’Espagne après avoir parcouru que 2700 km…lol
    désolé pour tous vos soucis, mais franchement Miguel vous êtes mieux la ou vous êtes que dans notre routine… bon courage bisous à vous tous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s