Des vampires et des ours

Dans les vallées et sur les collines de Transylvanie on croise beaucoup de vaches, de moutons et de chèvres… mais pas seulement…

Transylvanie (29)Transylvanie (23)Transylvanie (25)Transylvanie (27)

La charmante ville fortifiée de Sighisoara abrite de nombreuses maisons colorées dont celle qui aurait vu naitre le petit Vlad Tepes que l’on surnommera plus tard Vlad III L’empaleur et qui sera source d’inspiration pour Bram Stocker, le créateur du personnage de Dracula… Il est d’ailleurs devenu un bon argument touristique et pourtant la ville n’a vraiment pas besoin de cela pour l’être. Il fait bon déambuler dans les rues pavées et colorées, aller voir les différentes tours dont celle de l’horloge, monter à l’église de la colline …

Sighisoara (68)Sighisoara (73)Sighisoara (79)Sighisoara (84)Sighisoara (96)Sighisoara (97)

Sighisoara (40)Sighisoara (48)Sighisoara (65)

Les futurs mariés ne s’y trompent pas et nous en croisons beaucoup venus faire leurs photos devant ce joli décor :

Sibiu est une autre ville roumaine pleine de charme. Les places sont entourées de superbes bâtiments avec un vieux quartier où les toits des maisons ondulent sous le poids des vieilles tuiles. Seulement sur la place principale, c’est jour de fête. Les manèges de la fête foraine et un immense chapiteau envahissent l’espace. Ça gâche un peu la vue mais cela permet de s’imprégner de l’ambiance d’un dimanche ensoleillé en Roumanie…

Sibiu (3)Sibiu (8)Sibiu (10)Sibiu (14)Sibiu (22)Sibiu (25)Sibiu (27)Sibiu (32)Sibiu (39)Sibiu (47)Sibiu (44)Sibiu (45)

Nous changeons de décor pour nous enfoncer au cœur des Carpates par la sublime Transfagarasan. Cette route d’une centaine de kilomètres est la plus haute de Roumanie. Elle serpente jusqu’à 2000 mètres d’altitude pour ensuite redescendre par des gorges profondes, en passant par un immense barrage.

Les Carpates - La Transfagarasan (8)Les Carpates - La Transfagarasan (14)Les Carpates - La Transfagarasan (10)Les Carpates - La Transfagarasan (26)Les Carpates - La Transfagarasan (33)Les Carpates - La Transfagarasan (31)

 En bord de route nous croisons un renard pas craintif du tout.

Les Carpates - La Transfagarasan (20)

Sur cette route se trouvent les ruines de la citadelle de Poenari, le soi-disant “vrai” château de Dracula. C’est le seul en tout cas où l’on à effectivement retrouvé des traces historiques de son occupation par Vlad III l’Empaleur. Il a été abandonné à cause de son accès très difficile et l’on s’en rend bien compte en grimpant les 1480 marches à travers la forêt ! Le château a la réputation d’être hanté mais ici, plus que les vampires, ce sont les ours qu’il faut craindre ! Plusieurs panneaux indiquent qu’il ne faut pas avoir de nourriture sur soi ni emmener son animal de compagnie si l’on ne veut pas attirer les animaux sauvages…

A l’arrivée, des scènes de tortures nous attendent et ça fait bien rire Pablo, même si ce n’est pas le but !

Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (11)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (16)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (13)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (17)

Les ruines ne sont pas très intéressantes, mais la vue sur la Transfagarasan au fond de la vallée vaut le détour à elle seule…

Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (23)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (27)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (30)Les Carpates - Vrai chateau de Dracula (19)

Nous retraversons à nouveau les Carpates pour rejoindre Bran et son fameux château. Visité par plus de 550 000 touristes par an, il s’agit du château dit “de Dracula”. Le plus connu et le plus visité de tous mais n’ayant pourtant aucun lien avec le comte Vlad III L’Empaleur ! Il n’empêche que ce château correspond assez bien à celui du roman de Bram Stocker. Et comme Lola vient de dévorer ce livre en quelques jours, nous ne pouvons lui refuser ce plaisir ! Elle ne parle que de vampires depuis quelque temps et maintenant c’est Pablo qui se met à dessiner des gens empalés ou découpés… c’est grave docteur ? Au moins on peut dire qu’ils s’adaptent très bien à leur environnement car ici c’est “Camping Dracula” par ci, “Hotel Dracula” par là etc.

En tout cas le château est très joli et mystérieux. Seule une partie est accessible au public, il y a plein de petites portes dérobées et fermées par de gros verrous… Les pièces sont souvent petites, les escaliers et couloirs très étroits, il y a plein de recoins et même un passage secret ! En revanche l’été avec la chaleur et l’invasion de touristes, la visite ne doit pas être très agréable, car déjà  là on avait du mal à circuler…

Bran - Château de Dracula (2)Bran - Château de Dracula (63)

Bran - Château de Dracula (20)Bran - Château de Dracula (36)

Nous retrouvons par hasard Thibaud et Emilie pour la 4ème fois depuis un mois que nous nous sommes rencontrés en Estonie ! Cette fois nous savons que ce sera la dernière, quoiqu’un changement de plan arrive si vite… Ils nous accueillent avec un feu de bois car même si les journées sont très ensoleillées, dès que le soleil disparait derrière les montagnes, le thermomètre chute vite ! Nous ne sommes pas anapérophobes 🙂 mais quand même, c’est bien d’avoir des copains avec qui trinquer le soir !

Bran - Parc National (3)Bran - Parc National (6)Bran - Parc National (11)

Avec eux nous nous rendons dans la vallée de Busteni, où nous avons de grandes chances de croiser des ours bruns ! On en recense près de 6 000 vivant en liberté dans tout le pays (60% de la population d’ours en Europe), et parfois vraiment très près des villes comme c’est le cas à Brasov ou Busteni. Proportionnellement, le nombre d’accidents à déclarer est infime mais il y en a tout de même régulièrement et les autorités ont décidé cette année d’abattre 140 ours et 97 loups, également très nombreux dans le pays (près de 3000). Les troupeaux de vaches et moutons sont donc bien gardés par plusieurs chiens et bergers.

Vallée de Busteni (25)Vallée de Busteni (63)Vallée de Busteni (66)

Nous remarquons vite les traces d’ours : empreintes, excréments et poubelles renversées. Ces dernières sont une catastrophe pour eux car ils avalent plein de choses qui ne font pas partie de leur alimentation et du plastique aussi. Mais ici la nature est tellement polluée que malheureusement, des déchets il y en a partout… Même dans le parc national où nous arrivons et où un panneau explique qu’un ours nourri par la main de l’homme est un ours mort car il modifie son habitude alimentaire et ne chasse plus…

Sur le bivouac où nous sommes (à seulement 1 km de la ville) de nombreuses personnes ont indiqué avoir vu des ours, nous ne l’avons pas dit aux enfants pour leur faire la surprise mais ils comprennent rapidement en voyant notre attitude ! L’été il y a des centaines de campeurs tout le long de cette vallée mais là nous sommes presque seuls ! Bien à l’abri et au chaud dans le camping-car des copains, nous prenons l’apéro chacun à son poste d’observation ! Mais le soleil se couche et nous commençons à perdre espoir, nous ne verrons peut-être pas de nounours ici…

A chaque passage de voiture sur la piste, nous surveillons devant ses phares si un ours ne traverse pas… quand soudain, nous en apercevons 3 qui viennent dans notre direction ! L’excitation est à son comble, chacun cherche le meilleur endroit pour les voir, on essaye de régler nos appareils photos mais dans le noir c’est loin d’être évident et surtout, Lola vient juste de s’absenter pour aller chercher un livre dans Merlin ! On ouvre la porte pour lui dire de ne pas nous rejoindre tout de suite car les ours sont là mais elle ne nous croit pas ! Elle ouvre la porte et constate par elle-même que ce n’est pas une plaisanterie ! Elle est à la fois super contente de les voir d’aussi près mais apeurée aussi… Nous manquons clairement de discrétion mais cela n’a pas l’air de les effrayer et ils viennent renifler tout près avant de traverser le ruisseau et de repartir tranquillement…

Vallée de Busteni (15)Vallée de Busteni (6)Vallée de Busteni (14)Vallée de Busteni (23)

Ils n’ont pas dû rester plus de 10 minutes, c’est passé trop vite mais c’était intense, nous ne réalisons pas encore ! Mais vers 1h du matin, j’entends du bruit contre le camping-car et j’ai l’impression qu’un animal se frotte contre le porte-vélo…J’ouvre la porte armée d’une lampe torche mais je m’éblouis moi-même et ne vois pas l’ours ! Juste la trappe où on range les affaires du chien qui est grande ouverte et quelques affaires tombées par terre…Mais en face de moi, Thibaud, lui aussi réveillé par les bruits, voit très bien la scène et me dit qu’un énorme ours a pris quelque chose et est juste derrière Merlin ! J’y crois pas, il a ouvert la trappe et pris le sac de croquettes de Voyou ! C’est le branle-bas de combat dans le camping-car, tout le monde est réveillé car je n’ai pas arrêté de dire “ y’a un ours, y’a un ours !! ” On se met à la fenêtre pour l’observer en train de manger les croquettes. Nous l’entendons manger plus que nous le voyons, mais il a l’air bien plus gros que ceux que nous avons observé dans la soirée. C’est la pleine lune mais pour autant nous ne distinguons qu’une grosse masse sombre… et donc, pas de photo ! Il finit par partir tranquillement et nous retournons au lit, mais allez vous rendormir après ça !

Le lendemain matin nous échangeons nos impressions avec les copains, cette nuit semblait irréelle ! On dit bien que les ours sont très agiles mais ça dépasse ce qu’on imaginait ! Avec sa grosse patte il a réussi à ouvrir une petite trappe et à sortir le sac de croquettes sans rien abimer et sans même l’éventrer ! Oui car le comble c’est qu’il n’en a mangé qu’une petite partie, laissant le sac à moitié plein sur place ! Ainsi notre Voyou n’a pas sauté son petit-déjeuner !

P112060920170206_115242

Nous avions prévu une randonnée dans la forêt avec les copains mais cet épisode nous a tous refroidis ! Nous nous contenterons donc d’une petite balade sans trop nous enfoncer et ne croiserons que des cochons et des ânes sur notre chemin…

Vallée de Busteni (31)Vallée de Busteni (43)Vallée de Busteni (46)Vallée de Busteni (47)Vallée de Busteni (55)Vallée de Busteni (59)Vallée de Busteni (62)Vallée de Busteni (71)Vallée de Busteni (75)

Avant de partir, les enfants font leurs adieux à un adorable chiot errant qui nous tient compagnie depuis deux jours et qu’ils sont baptisés “ourson”. Ils nettoient tout autour de notre bivouac et rapidement remplissent une dizaine de sacs. C’est vraiment le seul bé-mol dans ce pays si beau : le manque de respect pour la nature et les déchets qui trainent partout…

Vallée de Busteni (79)Vallée de Busteni (77)Vallée de Busteni (53)Vallée de Busteni (54)Transylvanie (8)

@bientôt !

3 commentaires sur « Des vampires et des ours »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s