TURQUIE Infos pratiques

Du 14 octobre au 7 novembre 2017 — 2450 km (budget moyen 33€/jour)

image

Entrée par la Bulgarie, 1ère ville : EDIRNE. Formalités assez rapides. On nous fait mettre dans un hangar sur le côté où il est indiqué contrôle des bagages et scanner. Finalement il y a juste un douanier qui vient regarder 2 minutes à l’intérieur de la cellule en demandant à Miguel d’ouvrir certains placards et c’est tout. Vérification de la carte verte pour l’assurance. Il y a des automates pour retirer de l’argent turc à la frontière même.

Monnaie : 1€=4.20 Livres turques. On trouve des distributeurs automatiques vraiment partout. On peut payer en carte bancaire dans la plupart des stations-service et dans les supermarchés les plus grands. Sinon pour les boutiques, les petits restos etc… il faut prévoir du cash.

GASOIL : de 1€ à 1.25€/litre en moyenne, beaucoup moins cher qu’on ne pensait (en 2008 on le payait 1.40€/l car le taux de change était beaucoup moins intéressant)

Sur la route : Vignette obligatoire pour les autoroutes (se renseigner sur internet). Nous on ne l’a pas prise car il y a assez de bonnes routes (beaucoup de 4 voies) pour traverser le pays. Mais on s’est retrouvé une fois sur une autoroute et les péages étant automatiques (détecté par la vignette à poser sur son parebrise) on est passé comme ça, une lumière rouge s’est allumée, on a continué ! on vous dira si on reçoit quelque chose par courrier mais ça m’étonnerait…

Beaucoup de fausses voitures de police en carton en bord de route. En un peu plus de trois semaines nous avons eu deux contrôles policiers (vérification passeports et carte grise).

Sur la route (4)Sur la route (3)

EAU : Nombreuses sources d’eau potable en bord de route (surtout en montagne). Dans les stations-service (gratuit), dans certains parcs publics. On la purifie par principe mais en général elle est bonne.

BIVOUACS : Aucun problème pour bivouaquer librement en Turquie. Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Nous n’avons fait aucun camping et quand on en a cherché un pour laver du linge, il était déjà fermé ! Nous étions en arrière-saison et ça se sentait !

En campagne ou en montagne on a pour compagnie les bergers et leurs troupeaux. Dans les petits ports, ce sont les pêcheurs qui font les curieux. Mais partout où nous sommes passés les gens étaient très gentils, nous offraient thé, pain, fruits secs… Par contre il y a des mosquées partout alors le réveil est matinal (vers 6h pour le premier appel du muezzine). Et certains bivouacs se sont révélés moins tranquilles que prévu à cause de jeunes faisant des allers-retours avec leurs voitures, musique à fond ! Nous avons répertorié la plupart de nos bivouacs sur Ioverlander (ou bien nous avons utilisé ceux déjà existants) sauf ceux qui n’étaient vraiment pas intéressants genre station-service bien bruyante la nuit mais pratique pour avoir du wifi et faire des Skype (hein les Molla ?).

Jeux pour enfants : Impressionnant de voir le nombre d’aires de jeux pour enfants ou pour faire du sport ! Il y en a partout même dans les petits villages. Bon, d’accord, elles ne sont pas toujours très bien entretenues, mais ça permet toujours à Pablo de se défouler quelques minutes, et ça montre bien la place de l’enfant dans la société…

AmasyaBayburt (55)Bayburt (57)

Bayburt (56)

Internet/Téléphone: Finalement nous n’avons pas encore pris de carte Sim locale. Nous n’utilisons plus notre carte française mais trouvons assez régulièrement du bon wifi gratuit pour communiquer et mettre le blog à jour.

Nourriture : On trouve des supermarchés un peu partout, plus ou moins grands et plus ou moins bien achalandés… Mais pour les fruits et légumes mieux vaut aller sur les marchés ou prendre sur les bords de route, les prix sont souvent plus intéressants et en plus, ça fait marcher les petits producteurs ! On a adoré le raisin, les noisettes, les pommes, le miel ! Pour la viande, on en achète de moins en moins souvent à cuisiner nous-mêmes, les carcasses suspendues dans les vitrines des bouchers ne nous attirent pas ! En revanche la viande kebab est toujours excellente et vu son prix, on s’est régulièrement acheté des sandwiches ! On a pas mal craqué aussi pour les pâtisseries (Lola vous en parle dans son diaporama !). Et le pain est très bon !

Safranbolu (27)Amasya (28)Gourmandises turques (3)Gourmandises turques (14)Gourmandises turques (2)P1140594Bayburt (39)

VISITES Istanbul :

Citerne-basilique : 20LT/personne, gratuit pour Pablo (6 ans)

Palais Topkapi : 40LT/adulte (à partir de 11 ans et ils vérifient !), gratuit pour Pablo.

Le ticket principal ne comprend pas la visite du harem (qui est vraiment beau !), il faut prendre un autre ticket à 25LT/personne ! Ça fait un peu cher en tout, surtout qu’ils n’indiquent pas à l’entrée ce qui est fermé pour restauration et nous c’était les pièces dédiées au trésor et aux vêtements et une partie du harem (grrr !)

En fait, nous l’avons compris après, à partir de deux visites il est intéressant de prendre le pass qui donne accès à plusieurs musées d’Istanbul pour 85 LT/ personne, il est valable 5 jours et se prend à des bornes automatiques près de Ste Sophie.

Musée Basilique Sainte-Sophie : 40 LT/adulte.

Tombeaux des Sultans : gratuit, entrée sur le côté de Sainte Sophie en allant vers le Palais Topkapi.

VISAS POUR L’IRAN : voilà comment ça s’est passé pour nous !

Etape 1 : Au préalable il faut faire une demande de numéro d’autorisation en passant par une agence spécialisée. Ce n’est officiellement pas obligatoire mais fort conseillé si vous ne voulez pas essuyer un refus ! Et bien sûr c’est payant, 39€ par adulte, les enfants n’ont pas besoin de le faire.

Tout se fait en ligne sur www.persevoyages.fr. Il faut d’abord remplir le formulaire (indiquez « entrée par voie terrestre » dans la case pour le vol d’avion !) en précisant dans quel consulat d’Iran vous déposerez votre demande. Puis vous faites le règlement par virement bancaire et enfin vous leur envoyez par mail vos passeports et une photo d’identité scannés à info@persevoyages.fr

Ils sont très réactifs à cette adresse mail et répondent rapidement à toutes vos questions.

Normalement le numéro d’autorisation s’obtient sous 10 à 20 jours mais souvent c’est plus rapide. Faites donc attention à ne pas le demander trop tôt car après vous avez un mois pour vous présenter au consulat ! Nous on l’a reçu au bout de deux jours !

Etape 2 : Se présenter au consulat d’Iran de votre choix. En Turquie il y a Erzurum (mais à priori ils ne font que des visas en express à 75€/personne) et Trabzon que nous avons choisi car nous ne sommes pas pressés et dans ce cas le visa est à 50€.

Consulat de Trabzon (N 41°00215  E 39° 73121), ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. On a sonné et avant de nous ouvrir on nous a demandé si on avait des numéros d’autorisation. On passe un portique de sécurité et on nous ouvre une seconde porte.

On montre nos passeports, ils vérifient dans leur ordinateur qu’ils ont bien reçu nos numéros d’autorisation et nous demandent de ressortir pour aller payer 50 € / pers dans une banque et de revenir avec le reçu. Nous allons à la Turkiye Bankisi  (N 41° 0063  E 39° 72663) où nous poireautons une bonne heure car il y a du monde !

Retour au consulat, pièces à fournir :

* le reçu de la banque

* les 4 passeports

* 2 photos d’identité chacun (ouf ! plus besoin qu’elle soit voilée pour les femmes !)

* photocopie assurance maladie que nous avions demandé au préalable sur le site de l’IMA : http://www.ima.eu/fr/services-en-ligne/assistance-ima.php. Si vous avez une assurance responsabilité civile en France, vous êtes couverts par l’IMA (Inter Mutuelle Assistance) et il suffit d’aller sur leur site, d’indiquer votre assurance, votre numéro de sociétaire, le pays où vous vous rendez et les dates de séjours. Ils vous envoient l’attestation par mail dans les 48h.

*les fiches de renseignements à remplir pour chaque personne et ça, ça prend du temps ! On y trouve toutes les infos personnelles sur son identité + les coordonnées de son employeur, les raisons de notre séjour en Iran… Jusque-là ça va mais à la question combien on a d’argent en entrant dans le pays ? Faut vraiment répondre ? Et par quel organisme voyageons-nous ? La préposée aux visas est semble-t-il pressée de débaucher alors elle nous dit que c’est bon comme ça ! Il semblerait qu’on ne soit pas à la bonne heure car il n’est pas 11h30 mais 12h30 ! On croyait qu’en Turquie aussi on changeait d’heure pour l’hiver ? rien compris ! Bref, en plus, pour les adultes il faut aussi

* déposer ses empreintes ! On s’attendait à quelque chose de très formel mais pas du tout ! On nous tend un formulaire et un tampon encreur, et on se débrouille tout seul ! Mdr au passage quand on ne sait pas en anglais comment on nomme les doigts de la main ! Et cette préposée aux visas qui nous fait signe de nous dépêcher ! Oui c’est bon on y va !

Merci ! revenez dans 3-4 jours !

Donc contrairement à d’autres voyageurs, on ne nous a pas demandé :

– photocopie passeports dont la page qui contient l’entrée en Turquie

– photocopie du N° d’autorisation

Mais on les avait, au cas où.

Etape 3 : Demande faite un lundi matin, récupération des visas le jeudi mais ils étaient sûrement prêts la veille vu la date sur le visa.

La validité du visa commence le jour de l’obtention et se termine 3 mois plus tard. Mais la durée de séjour autorisée dans le pays est de 30 jours à compter de la date d’entrée. Possibilité ensuite de renouveler le visa dans les grandes villes.

P1140583

Sortie de Turquie vers l’Iran par le poste frontière de Bazargan : 1h30 ! Beaucoup plus long qu’on ne le pensait ! La faute aux rayons X !

Pas de complication particulière mais le temps de comprendre dans quel sens faire les choses… A l’immigration on tamponne nos passeports pour la sortie puis on demande à Miguel d’emmener le véhicule pour le passer aux rayon X. Sauf qu’il faut retourner sur le parking précédent qui est encombré d’au moins 500 camions !! Il doit se faufiler entre les poids-lourds garés n’importe comment pour accéder au hangar du scanner. Mais les routiers sont compréhensifs et n’hésitent pas à déplacer leur camion pour le laisser passer. Les touristes sont prioritaires ! Pendant ce temps, avec les enfants et le chien nous attendons à la grille qui marque réellement la frontière. Les douaniers sont très gentils et essayent de parler un peu français… On m’apporte une chaise. Ces moments d’attente sont toujours stressants, nous n’avons rien à nous reprocher mais quand même !  Miguel revient au bout de 3/4 d’heure, tout est ok, on peut y aller ! On nous ouvre la grille, maintenant c’est parti pour les formalités en Iran !

Frontière Iran

LA TURQUIE présentée par Lola

7 commentaires sur « TURQUIE Infos pratiques »

  1. Souvenirs souvenirs 😭
    Le numéro de réservation a pour seul avantage de t’éviter la terrible injustice de la nana au consulat de Trabzon. Un des pires souvenirs de ma vie…
    Profitez bien de l’Iran. Souvenir génial pour nous mais vous connaissez déjà je crois!
    Biz des Bostrotters

    Aimé par 1 personne

  2. salut quand est il du carnet de passage des douanes pour le véhicule…C’est un peu ce qui nous retiens pour l’Iran est surtout les 150% du blocage de la valeur du cc.
    Merci est roulé mais doucement ….Emi

    J'aime

    1. Oui le carnet de passage avec dépôt de caution est obligatoire, j’en parlerais plus précisément dans l’article pratique sur l’Iran… Notre véhicule n’étant plus coté c’est 3500€ que nous avons du laisser a l’automobile club et que nous recupererons quand le véhicule rentrera en France…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s