Kashan et alentours

Nous quittons la région du Kurdistan pour bifurquer vers l’est en direction de Kashan. Nous traversons de grands plateaux. Le paysage devient de plus en plus désertique, d’anciennes maisons en pisé fondent petit à petit sur le bord des routes…

Iran - Itinéraire 2

Sur la route (73)Autour Kashan (2)

Et au milieu de ces terres arides surgit Kashan, autrefois une des oasis les plus prospères de l’empire perse. De somptueux bâtiments témoignent de cette belle époque comme les grandes résidences ayant appartenu à de riches commerçants, transformées aujourd’hui en musée (maison Abassin, maison des Boroudjerdi et maison des Tabatabei). Depuis l’extérieur et même en y pénétrant par d’étroits couloirs, on n’imagine pas leur grandeur ! Elles comptent souvent plusieurs étages avec de nombreuses pièces que les résidents occupaient selon les saisons. Elles s’articulent autour de grands jardins intérieurs agrémentés de bassins. Dommage, à cette période de l’année ils sont presque tous vides, ça doit être encore plus joli au printemps avec de l’eau et des fleurs.  On peut y voir d’ingénieux systèmes d’aération pour les grosses chaleurs estivales. Les murs sont souvent décorés, finement sculptés, peints, ornées de vitraux etc.…. Ces maisons sont toutes plus belles les unes que les autres !

Kashan (75)Kashan (86)Kashan (94)Kashan (98)Kashan (100)Kashan (120)Kashan (114)Kashan (124)Kashan (112)Kashan (182)Kashan (166)Kashan (171)Kashan (173)

Nous visitons aussi les anciens hammams très colorés et où nous pouvons monter sur les toits.

Kashan (141)Kashan (148)Kashan (155)Kashan (140)Kashan (137)

Autre joyau de la ville, le jardin Fin, aménagé autour d’une source naturelle et agrémenté de bassins et canaux, doit être un véritable havre de fraicheur l’été.

Kashan (66)Kashan (37)Kashan (50)Kashan (28)Kashan (4)Kashan (12)Kashan (19)Kashan (25)

Hier soir, Miguel me disait qu’il y avait longtemps que l’on n’avait pas passé un moment avec d’autres voyageurs. Ce matin, en préparant les visites j’évoque le fait qu’on mangera en ville et que je ne sais pas pourquoi j’ai très envie de pizza ! Devinez quoi ? On tombe sur un couple de baroudeurs Italiens qui nous invitent à manger des pizzas fait maison dans leur grand camping-car ! mdr ! Ils ont aussi convié Symon, un Polonais qu’ils ont rencontré en Inde et avec qui ils ont traversé une partie du Pakistan. Ils sont sur le chemin du retour vers l’Europe. Les échanges vont bon train et en espagnol pour tout le monde ! Pablo qui jusque là ne nous avait entendu que baragouiner en anglais, est scotché de notre rapidité à parler espagnol! Ah, rien que pour la langue on a des envies d’Amérique latine (clin d’oeil aux Melmelboo, vous vous souvenez? Ils y sont actuellement !) Et pourquoi pas y retrouver un jour ces Italiens qui (quand ils ne sont pas sur les routes) tiennent un hôtel au Costa Rica? A voir ! On pourra aussi recroiser Symon qui projette d’aller en Afrique d’ici quelques temps… Vous êtes nombreux à nous demander où l’on ira après l’Oman mais nous aussi on se pose toujours la question ! Clignement d'œil

La même journée, nous croisons également Olivier, en vacances en Iran pour quelques semaines et cette fois c’est nous qui l’invitons à manger au camping-car (bon, nous on n’a pas de four alors on se contentera d’une purée carottes/ pommes de terre !).

Kashan (157)Kashan (72)Kashan (197)

Nous avons beaucoup roulé ces derniers jours et fait pas mal de visites pendant notre semaine de vacances alors les enfants (et nous aussi!) veulent se poser un peu. Ca tombe bien, Kashan est aux portes du désert salé Dasht- e Kavir, et Pablo veut voir des dunes depuis longtemps ! Allez hop, on fait le plein d’eau et de nourriture et c’est parti pour 3-4 jours dans le désert. Mais avant d’arriver au pied des jolies dunes il faut se taper une piste de tôle ondulée sur plus de 30 km et ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable ! Surtout qu’il faut trouver la bonne vitesse pour ne pas vibrer de partout ! Pour trouver cela plus drôle, sur les parties faciles, Miguel met les enfants derrière le volant ! Alors, ça, ils adooorent ! Et Lola qui a bien grandi peut désormais atteindre la pédale d’accélération, elle est trop fière !

Autour Kashan - désert (10)Autour Kashan - désert (19)

Il faut juste être vigilant aux 4×4 qui déboulent à toute vitesse pour emmener les touristes en visite express du désert. Nous, nous avons tout notre temps ! Nous avons aussi le luxe de pouvoir faire une tournée de linge en plein désert ! Et oui, n’ayant toujours pas trouvé de laverie, il faut bien s’y coller ! Alors Miguel a rempli notre bidon de 30l avec de l’eau, de la lessive et du linge sale et sur la piste qui vibre ça brasse tout seul ! Juste après la barrière du péage (le désert est payant pour les touristes), apparaissent les premières dunes. Nous devons nous arrêter, Pablo est trop pressé d’aller crapahuter ! En plus la vue est superbe au soleil couchant.

Autour Kashan - désert (23)Autour Kashan - désert (29)Autour Kashan - désert (36)Autour Kashan - désert (38)

Nous pensions rejoindre le caravansérail ce soir mais en redescendant des dunes nous tombons nez à nez avec un troupeau de dromadaires venus s’abreuver. Ils sont habitués à l’homme et les enfants sont super contents de pouvoir les approcher et les caresser ! Nous aimons beaucoup observer les animaux. On profite de cet instant, on fait des photos et la nuit tombe ! Bon, on ne rejoindra pas le caravansérail ce soir !

Autour Kashan - désert (74)Autour Kashan - désert (48)Autour Kashan - désert (50)Autour Kashan - désert (80)Autour Kashan - désert (57)Autour Kashan - désert (54)

Mais ce n’est pas plus mal car ici il y a de l’eau et donc on peut s’atteler au rinçage de notre linge sans piocher dans nos réserves ! En plus il y a une petite cabane parfaite pour le mettre à sécher pour la nuit ! Heureusement, le lendemain matin, on a eu le temps de tout enlever avant que le gardien des dromadaires n’arrive car il gare sa moto ici et pour un peu il l’aurait bricolée avec toutes nos culottes au-dessus de la tête ! Pendant que je fais école, ce dernier fait d’ailleurs signe à Miguel de venir boire un thé et lui offre aussi du pain avec du fromage. Il confirme ce que nous pensions hier, les dromadaires sont toutes des femelles pleines.

Autour Kashan - désert (89)Autour Kashan - désert (88)

Nous reprenons la route et croisons quelques poids-lourds qui reviennent bien chargés de l’exploitation de sel non loin de là.

Autour Kashan - désert (280)

Nous roulons également quelques dizaines de km sur ce grand désert salé qui n’est pas sans nous rappeler le fameux salar d’Uyuni en Bolivie ! Bon, c’est beaucoup moins plat et pas blanc du tout mais les photos en trompe l’oeil fonctionnent pas trop mal !

Autour Kashan - désert (200)Autour Kashan - désert (208)Autour Kashan - désert (191)Autour Kashan - désert (192)Autour Kashan - désert (195)Autour Kashan - désert (276)Autour Kashan - désert (273)Autour Kashan - désert (275)

Nous dépassons le caravansérail pour aller s’isoler un peu plus dans le désert…

Autour Kashan - désert (265)

Les enfants passent un bon moment à construire un début de cabane avec un tas de briques dont on se demande bien ce qu’il fait ici !

Autour Kashan - désert (174)Autour Kashan - désert (178)Autour Kashan - désert (180)Autour Kashan - désert (187)

Le ciel se voile souvent le soir et ne nous permet pas d’observer les étoiles mais retrouver le plaisir de faire des feux de camp c’est déjà super ! Surtout quand on a gardé une réserve de chamalows à faire griller ! Les plus gourmands en font même des sandwichs avec des petits beurres ! mmm !

Autour Kashan - désert (209)Autour Kashan - désert (212)

Les enfants veulent absolument profiter d’être dans le désert pour dormir sous tente mais ont trop peur d’y rester seuls ! Notre tente est trop petite pour y loger à quatre alors c’est Miguel qui se dévoue et passe une nuit bien fraiche entre ses deux loulous !  Par solidarité je ne mets pas le chauffage et il fait 9° au réveil ! Mais ils ont bien dormi quand même car ils n’ont pas entendu les bêtes qui sont venues roder en début de nuit ! Moi si ! Leurs hurlements m’ont réveillé en sursaut ! Surtout que Voyou dormait dehors lui aussi alors j’étais plutôt inquiète! Mais j’ai ouvert la porte et puis je les ai entendu s’éloigner en courant : renard, chacal ???

Le lendemain nous profitons d’une vraie belle journée ensoleillée avec des températures plus clémentes pour partir à l’assaut des dunes qui nous entourent ! Et le plaisir est encore plus grand quand il faut redescendre !

Autour Kashan - désert (228)Autour Kashan - désert (224)Autour Kashan - désert (227)Autour Kashan - désert (238)Autour Kashan - désert (241)Autour Kashan - désert (242)

Nous sympathisons de nouveau avec des dromadaires. Surtout un blanc qui prend la pause juste pour nous !

Autour Kashan - désert (167)Autour Kashan - désert (254)Autour Kashan - désert (258)Autour Kashan - désert (259)Autour Kashan - désert (262)

A part les dromadaires, nous ne croisons personne pendant deux jours mais vu tous les déchets qui trainent par ici il doit y avoir du monde en saison…Quelle tristesse. Ils pourraient peut-être utiliser l’argent du péage pour nettoyer régulièrement? Je suis justement en train de pester là-dessus sur le chemin du retour lorsque l’on croise 3 cars remplis de gens qui descendent armés de sacs poubelle et commencent à les remplir : ouf ! Même s’il s’agit de bénévoles et non d’un travail régulier, c’est déjà ça !

Autour Kashan - désert (297)Autour Kashan - désert (296)

L’occasion est d’ailleurs bonne pour faire encore des séances photos avec les Iraniens ! Et Pablo sympathise avec une petite fille…

Autour Kashan - désert (301)Autour Kashan - désert (303)Autour Kashan - désert (309)Autour Kashan - désert (294)

A Aran et Bidgol nous visitons une des plus belles mosquées que nous ayons vues jusque là. Les mosquées iraniennes sont bien différentes de celles de Turquie. Ici les minarets sont plus discrets voire absents, les coupoles sont souvent colorées et ont une forme bien spécifique. Les appels à la prière sont plus discrets mais ils durent plus longtemps ! Pour entrer dans cette mosquée Lola et moi devons dissimuler nos formes féminines sous un tchador, c’est la première fois car jusque là nous ne sommes entré que dans des mosquées/musée où l’entrée était d’ailleurs payante. Celle-ci non et il y a une entrée pour les femmes et une autre pour les hommes. A l’intérieur, elle brille de partout! Elle est entièrement recouverte de milliers de petits miroirs et petites mosaïques de toutes les couleurs. Des ouvriers sont justement en train d’en recoller, patiemment, un par un.

Autour Kashan - mosquée (1)Autour Kashan - mosquée (42)Autour Kashan - mosquée (47)Autour Kashan - mosquée (2)Autour Kashan - mosquée (39)Autour Kashan - mosquée (15)Autour Kashan - mosquée (25)Autour Kashan - mosquée (33)Autour Kashan - mosquée (35)

Non loin de là nous entrons aussi dans une grande ville souterraine partiellement dégagée. Cette visite plait beaucoup à Pablo, il est le seul qui n’a pas besoin de se pencher dans les couloirs !

Autour Kashan (5)Autour Kashan (9)

Notre dernière étape dans la région est celle d’Abyaneh, petit village touristique qui fait la fierté du pays mais qui manque cruellement d’authenticité. En revanche, la route pour y accéder est superbe! Mais dans le village on croise davantage de touristes que d’habitants et le must c’est de louer des vêtements traditionnels pour se photographier dans les rues pittoresques. Nous préférons donc la partie haute du village, où nous ne croisons personne mais où les habitations sont laissées à l’abandon et  finissent par disparaitre petit à petit. Normal, la plupart de ces maison de terre rouge datent du 16ème siècle.

Abyaneh (79)Abyaneh (23)Abyaneh (16)Abyaneh (27)Abyaneh (24)Abyaneh (30)Abyaneh (44)Abyaneh (63)Abyaneh (65)Abyaneh (67)Abyaneh (6)

Nous sommes à plus de 2000 mètres et malgré le soleil il fait vraiment froid! Nous rentrons nous réchauffer au camping-car quand une famille iranienne nous aborde. Ebi, 18 ans nous a préparé un petit mot en anglais pour nous inviter chez eux. Nous avons déjà reçu plusieurs invitations mais elles n’étaient jamais sur notre route (soit sur Téhéran soit elles impliquaient des retours en arrière de plusieurs centaines de km). Pour une fois, ça tombe bien, ils habitent à 20km d’Ispahan, où nous nous rendons maintenant ! Alors nous acceptons avec joie et prenons la route ensemble ! Mais la suite je vous la raconte la prochaine fois !

@ bientôt Clignement d'œil

14 commentaires sur « Kashan et alentours »

  1. Merci de nous faire voyager avec vous ( confortablement installés sur un canapé 😉)
    Nous prenons toujours beaucoup de plaisir à lire votre parcours.
    nous vous souhaitons bonne continuation .
    bisous
    Françoise et Bernard

    Aimé par 1 personne

  2. difficile de tout commenter ,mais c’est tout simplement Super ! en attendant de vous retrouver à Oman…bisous Marie-Caude R est aussi une lectrice assidue ;et un petit bonjour à la famille Egron en passant

    Aimé par 1 personne

  3. Merci encore de nous faire partager votre quotidien. Votre bilan nous fait comprendre vos difficultés… mais quelles richesses pour vous et vos enfants! Riches de superbes paysages, riches par des rencontres, riches de socialisation, riches d’adaptations, riches de tolérance et de non jugements. Vous nous régalez!
    Paule et Guy

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour et merci pour ces pages super. L’Iran sera peut être la sute de la Turquie pour nous l’année prochaine. Nous nous demandions si les bidons pour laver le linge sont efficaces ? Deux bidons, un pour le sale et un pour le rincage ?
    Le lavage du linge est le plus compliqué à gérer nous trouvons depuis notre départ.
    Merci encore.
    Thierry

    Aimé par 1 personne

  5. Encore et toujours de belles photos et de beaux récits.
    Manque quand même un peu de chaleur du soleil, même si la chaleur du cœur vous réchauffent tous, et de fait nous aussi en lisant vos récits.
    Hâte de lire vos prochains récits.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour les amis! Si si ! Je vous assure qu’il peut vous y emmener ! Surtout vous, qui avez l’habitude de bien barouder depuis que vous êtes à la retraite ! Allez hop! Quelques démarches administratives et en un mois vous y êtes !😉 Bises

      J'aime

  6. Bonsoir a toute la famille Dans le désert la ou vous étiez avec les chameaux ce sont des loups fort probablement que vous avez entendus. Nous en avons vu un traverser sur la piste nous avons eu de la peine a croire notre guide. Mais vérification faites sur internet il existe des loups qui d ailleurs attendent les mises bas des chamelles pour diner……ils ne s attaquent pas aux adultes.
    Bonne route
    Marie et Monique ( monastère de St Thaddee et village Troglodyte )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s