De Tanger à Ouarzazate

La traversée du Détroit de Gibraltar se fait sous un ciel menaçant mais la mer reste très calme.

Traversée Gibraltar (2)Traversée Gibraltar (4)Traversée Gibraltar (6)

En revanche le temps se dégrade sérieusement en arrivant sur notre premier bivouac en haut d’une falaise, face à la mer. Les garçons veulent descendre se dégourdir les jambes sur la plage mais la nuit tombe et on vient leur dire qu’il ne faut pas, que c’est trop dangereux car il y a beaucoup de trafiquants par ici la nuit ! Mais la journée : “pas de problème” !

Il pleut et le vent souffle toute la nuit. On entend le grondement des vagues depuis nos lits. Le lendemain matin ça continue. Les bourrasques de vent sont tellement fortes  que le camping-car n’arrête pas de tanguer et les enfants n’arrivent pas à bien écrire pendant l’école! Nous attendons que ça se calme pour reprendre la route et n’irons pas nous promener sur la plage comme nous le pensions, il fait trop froid!

1er bivouac marocain (2)1er bivouac marocain (1)

Pas de doutes nous avons bien changé de continent !

RestoSur la route (3)Sur la route (4)Sur la route (5)

Nous ne tardons pas à rencontrer nos premiers voyageurs au long cours. Bon, ce n’est pas vraiment le fruit du hasard et on peut dire merci aux réseaux sociaux !

Thomas, Caroline et leurs filles Salomé et Zoélie sont des semeurs de graines d’étoiles ! Si vous voulez en savoir plus rendez vous sur leur site: www.grainesdetoiles.org

Et accessoirement ils font partie de la famille des Iveco Laika, comme nous maintenant! On s’amuse à faire le tour de nos camping-car et à noter toutes les petites différences entre les deux!

Rencontre avec Graines d'étoiles (1)Rencontre avec Graines d'étoiles (5)Rencontre avec Graines d'étoiles (4)

Sous un soleil revenu pour longtemps nous continuons notre route de la côte pour arriver sur Casablanca. Nous avions vu la mosquée Hassan II pour la première fois il y a 15 ans. Elle nous impressionne toujours autant. Culminant à 210 mètres, son minaret est le plus haut du monde et domine fièrement l’Atlantique. Splendide, de jour comme de nuit ! Elle peut accueillir 25 000 fidèles à l’intérieur et son esplanade jusqu’à 80 000 personnes.

Casablanca (2)Casablanca (20)Casablanca (46)Casablanca (55)Casablanca (57)Casablanca (6)Casablanca (8)Casablanca (19)Casablanca (23)Casablanca (40)Casablanca (43)Casablanca (50)

Un adorable chiot vient chercher nos caresses et nous rappelle combien c’était bon d’avoir Voyou à nos côtés.

Casablanca (32)Casablanca (28)

Il y a deux ans nous avions prévu une halte sur Marrakech mais nous avions fini par faire demi-tour suite à quelques frayeurs au moment de passer sous certaines portes dont la hauteur n’était pas indiquée et suite à un accrochage où Miguel avait enfoncé l’aile de la voiture d’un Marocain!

Marrakech (91)Marrakech (92)

Cette fois nous réussissons du premier coup à entrer dans la ville et à nous garer sur un grand parking à 10 minutes à pied de la fameuse place Jemaa el-Fna. Nous nous y rendons de nuit pour assister à l’effervescence des lieux. En effet si la place peut sembler assez tranquille en journée, le soir ça grouille de partout! Les touristes se faufilent entre les montreurs de singe, tatoueuses au henné, charmeurs de serpents, musiciens, et autres acrobates. En l’espace de deux minutes Miguel se retrouve avec un singe sur la tête puis un serpent autour du cou mais je refuse de prendre la photo qui sera payante, évidemment. Ca n’amuse pas trop les enfants  non plus de voir des singes avec des couches se promener en laisse. Puis on arrive aux différents stands de restauration qui proposent tous les mêmes types de plats. Ils en servent plus de 10 000 par jour! On est sans cesse alpagués par des rabatteurs qui nous disent de revenir manger chez eux quand on aura faim ! Et bien sûr de retenir leur numéro! Nous c’est le N°43, tu retiens, hein? Bien sûr mon ami, je retiens ! Et 15 secondes après c’est le 36, puis le 24 etc. ! Oui, oui, je retiens ! Ils nous effraient plutôt que nous ouvrir l’appétit malgré les agréables odeurs qui flottent dans l’air! On se laisse juste tenter par un délicieux jus de fruits frais et on file de là! On voulait voir et ressentir cette fameuse place, c’est fait ! Mais dire qu’on apprécie, c’est autre chose ! C’est bizarre car plus ça va et moins on se sent à l’aise dans les endroits où il y a beaucoup de monde…

Marrakech (11)Marrakech (18)Marrakech (6)

Le lendemain, c’est retour au calme:

Marrakech (44)Marrakech (33)Marrakech (37)Marrakech (39)Marrakech (43) Marrakech (41)

Le minaret de la mosquée Koutoubia, la plus grande de la ville :

Marrakech (26)Marrakech (30)Marrakech (24)

Ensuite nous nous laissons guider par le hasard pour déambuler dans les rues de l’ancienne cité impériale.

Marrakech (81)Marrakech (51)Marrakech (59)Marrakech (57)Marrakech (58)Marrakech (61)Marrakech (68)Marrakech (70)Marrakech (67)Marrakech (76)Marrakech (77)Marrakech (65)Marrakech (48)

Puis nous reprenons la route toujours plus vers le sud, nous savons que nos amis voyageurs avec qui nous avons rendez-vous se rapprochent de Ouarzazate alors nous en faisons autant!

Sur la route (9)Sur la route (10)

Mais la route qui grimpe vers le Tizi n’Tichka qui culmine à 2260 mètres est en travaux depuis de nombreuses années. Le goudron laisse régulièrement place à des morceaux de piste caillouteuse et on n’avance à rien ! La nuit nous surprend alors nous bivouaquons en chemin, près du café-restaurant de Saïd qui aussitôt nous invite à prendre le thé. Il nous présente son papa et son frère avec qui il travaille.

Chez Saïd (1)

Quand le soleil se lève le lendemain matin, nous découvrons avec joie les couleurs de notre jardin du jour:

Sur la route (15)Sur la route (13)Sur la route (18)Sur la route (19)

La petite Aïcha nous rejoint dans le camping-car et observe avec timidité les enfants qui font école.

Chez Saïd (2)Chez Saïd (4)

Et Pablo apprend à servir le thé marocain!

Chez Saïd (6)Chez Saïd (8)Chez Saïd (14)Chez Saïd (11)

La route qui descend ensuite vers Ouarzazate est ponctuée de jolis points de vue. Au loin les cimes enneigées de l’Atlas se détachent sur un ciel toujours bleu.

Sur la route (26)Sur la route (36)

L’excitation monte aux abords de Ouarzazate, nous reconnaissons l’entrée des studios des décors de cinéma que nous avions visité il y a deux ans, puis l’embranchement pour l’oasis de Fint et le début de la piste. Cette oasis se mérite ! et si elle a autant de charme c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a toujours pas de route pour y accéder…

P1290762P1290767

Nous retrouvons comme prévu les copains pour y passer les fêtes de fin d’année. Nous nous installons tous ensemble face à la rivière et au pied des palmiers, il fait 25° la journée mais proche de 0° la nuit ! La lumière qui se dégage d’ici est juste incroyable, l’énergie aussi et nous y faisons tous les jours un tas de rencontres, toutes plus intéressantes les unes que les autres ! Je vous raconte ça bientôt et je vous souhaite à tous de passer un excellent Noël où que vous soyez !

P1290775

@ bientôt Clignement d'œil

9 commentaires sur « De Tanger à Ouarzazate »

  1. Oooh l atlas me rapelle l Altaï russe… Je reconnais les molahencavale et leur jolie cabane a roulettes. Hâte de voir la suite!!! Profitez bien je vous souhaite de belles fêtes de fin d’ année.

    J'aime

  2. Nous vous suivons depuis les Iles Lofoten (14 juillet 2017). Garés sur le même parking, nous avions pris vos coordonnées sur Merlin ! Contents de vous voir de nouveau sur les routes et de vous suivre. Bonnes fêtes à vous et à tous vos amis voyageurs et bon séjour sur le sol africain que nous aimons beaucoup (Burkina et Côte d’Ivoire)

    J'aime

  3. Coucou les Plem’mobiles, heureux que vous soyez en bonne compagnie pour Noël et surtout à nouveau en route.
    Nous n’avions pas eu le temps de visiter l’oasis de Fint hélas. Nous attendons vos photos…..
    Nous avons réussi aussi à nous extraire de justesse de France pour passer les fêtes au Portugal.

    Les pubs en vadrouille

    Aimé par 1 personne

  4. La sédentarité aura été de courte durée, bon retour sur les routes avec votre nouveau véhicule. Et très contente de pouvoir suivre vos nouvelles aventures. passez de bonnes fêtes de fin d’année. Bises

    J'aime

  5. Quel plaisir de vous suivre sur la route…
    Ces images me renvoient à mon voyage en 2002 avec ma mère, on vient d’ailleurs de regarder nos photos!
    Je vous souhaite un joyeux Noël les Plem!🎅🎅🎅😘😘😘

    J'aime

  6. Merci beaucoup pour ces belles photos et vôtre récit. C est un vrai bonheur de vous lire. Joyeux Noël à votre famille 🎉 la famille Moreau qui vous suit 😙 ( belle sœur de Magaly) !

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J'aime

  7. Salut Les Plem’Mobiles, nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.
    C’est toujours un vrai plaisir de lire vos récits, on a l’impression d’être un peu avec vous.
    Grosses bises à vous 4

    J'aime

  8. Coucou, tous nos vœux pour cette nouvelle année. Continuer à nous faire voyager, visiter et rêver.Gros bisous à vous.Yvéisa Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s