De l’oasis de Fint à Mhamid

L’oasis de Fint à une vingtaine de kilomètres au sud de Ouarzazate est vraiment un très bel endroit, encore préservé et authentique, comme on les aime. En Berbère, l’oasis de Fint signifie “l’oasis cachée”, et elle porte bien son nom. Comme je vous disais la dernière fois nous avions prévu d’y retrouver plusieurs amis voyageurs dont les Mollalpagas. Sylvain est beaucoup plus assidu que moi dans l’écriture de leur blog et il a déjà rédigé un très bel article dans lequel vous retrouverez tous les bons moments passés tous ensemble dans l’oasis jusqu’à Noël. Voici donc le lien en question, pour ceux qui n’ont pas Facebook, car pour les autres,  je l’ai déjà partagé la semaine dernière ! Comme ça, c’était les vacances pour moi aussi! Merci Sylvain !Clignement d'œil

Donc si vous avez bien lu l’article, vous savez que les habitants de l’oasis sont très souriants et chaleureux et c’est pour ça qu’on s’y sent si bien ! Tous les soirs au campement nous avons la visite des jeunes hommes qui viennent boire un coup, papoter ou jouer de la musique. Grâce à eux nous en apprenons chaque jour un peu plus sur les coutumes marocaines et nous rigolons beaucoup aussi !

Oasis de Fint (194)Oasis de Fint (186)Oasis de Fint (183)Oasis de Fint (169)Oasis de Fint (161)

Vous avez du lire aussi que Sébastien, le frère jumeau de Miguel nous a fait l’agréable surprise de prendre la route vers le Maroc et de nous rejoindre à l’oasis en quelques jours seulement ! Beau cadeau de Noël avant l’heure !Rire

P1300089Oasis de Fint - Association Al Amal (10)

Il y a également eu cet incroyable concours de circonstances qui fait que nous nous trouvions à Fint à la même période que “l’assemblée générale” en quelque sorte de la fédération Al Amaal qui regroupe de nombreuses associations marocaines. Nous avons fait la connaissance des principaux membres; ils débordent d’énergie et la mettent au profit de ceux qui en ont le plus besoin. A leurs côtés nous avons pris des leçons de vie et sommes repartis plein d’espoir quand au futur à grande échelle, rien que ça !Doigts croisés

Oasis de Fint - Association Al Amal (20)Oasis de Fint - Association Al Amal (8)

Et pour finir il y a eu ces instants privilégiés passés chez l’habitant.

Audrey et moi chez Ahmed :

Oasis de Fint - chez Ahmed (9)Oasis de Fint - chez Ahmed (3)Oasis de Fint - chez Ahmed (12)Oasis de Fint - chez Ahmed (11)

Ou toute l’équipe de voyageurs, chez Naïm pour le petit-déjeuner. Maintenant que nous avons rencontré sa grand-mère, nous savons de qui il tient son incroyable énergie et son sourire communicatif!

Oasis de Fint - chez Naïm (22)Oasis de Fint - chez Naïm (25)Oasis de Fint - chez Naïm (12)Oasis de Fint - chez Naïm (7)Oasis de Fint - chez Naïm (3)

Nous ne nous lassons pas non plus des différents points de vue que l’on peut avoir lors de nos promenades sur les hauteurs de l’oasis.

Oasis de Fint (227)Oasis de Fint (217)Oasis de Fint (215)Oasis de Fint (125)Oasis de Fint (124)Oasis de Fint (117)Oasis de Fint (112)

Puis arrive le 24 décembre,  en début d’après-midi, avec Audrey et Sandra nous allons donner un coup de main aux filles de l’auberge de la Roche Noire où nous irons tous manger ce soir. C’est plutôt symbolique comme aide et nous passons plus de temps à papoter et à manger à vrai dire !

Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (10)Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (9)Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (8)Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (7)Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (4)Oasis de Fint - En cuisine à la Roche Noire (2)

Puis la famille des Mollalpagas arrive de Marrakech pour passer les fêtes de fin d’année à l’auberge. Nous les y rejoignons pour assister à l’enfournement de cinq chevreaux qui accompagneront le couscous de ce soir pour notre repas de Noël.

Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (10)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (13)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (106)

Pendant ce temps les musiciens de la soirée font chauffer les peaux de leur tambour autour d’un feu.

Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (6)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (3)

Nous  passons à table tous ensemble au son des tambours et des chants du groupe folklorique de la région. Joyeux Noël tout le monde !

Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (122)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (64)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (58)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (108)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (40)Oasis de Fint - Réveillon Noël à la Roche Noire (39)

Et puis évidemment le Père Noël nous a trouvés puisqu’il était déjà venu nous voir ici il y a deux ans !Sourire

Oasis de Fint - Noël (3)

En ce jour de Noël, nous laissons les Molla profiter de leur famille et chaque famille de voyageurs repart faire son petit tour. Nous embarquons Sébastien à bord de Harry pour une petite semaine dans la vallée du Drâa jusqu’aux confins du Sahara.

La première partie de la route après Ouarzazate traverse des paysages de montagne très arides, au roches sombres.

Vallée du Draa - sur la route (1)

Première halte à la cascade de Tizgui juste avant la ville de Agdz. Elle est toute petite cette cascade mais le cadre est joli entre les montagnes. Lola se lance un défi et finit dans l’eau mais elle est vraiment froide!

Vallée du Draa-cascade (20)Vallée du Draa-cascade (25)Vallée du Draa-cascade (5)Vallée du Draa-cascade (11)Vallée du Draa-cascade (15)Vallée du Draa-cascade (18)

Après Agdz commence véritablement la vallée du Drâa. Ce fleuve était autrefois le plus long du Maroc et se jetait dans l’océan Atlantique alors qu’aujourd’hui il finit sa course au pied des dunes du Sahara. Mais en chemin il donne naissance à une immense palmeraie longue de 200  km ! Avec toutes les cultures qui envahissent ses rives en plus de ces innombrables palmiers, nous n’apercevons que très rarement le fleuve. Il reste encore de nombreuses kasbahs le long de cette vallée, du temps où il fallait protéger ses cultures des envahisseurs. Certaines sont toujours habitées, d’autres tombent en ruines, d’autres se visitent. Elles se fondent toujours parfaitement dans le décor avec leur belle couleur ocre. Nous croisons aussi de nombreux vendeurs de dattes.

Vallée du Draa - sur la route (52)Vallée du Draa - sur la route (37)Vallée du Draa - sur la route (41)Vallée du Draa - sur la route (23)Vallée du Draa - sur la route (28)Vallée du Draa - sur la route (32)

Arrivés à Zagora nous filons dans un garage réputé chez les voyageurs, pour faire rehausser l’arrière de Harry et gagner un peu en garde au sol au niveau du porte-à-faux arrière. Les lames de suspension existantes sont démontées puis martelées avec une énorme masse afin de leurs redonner leurs courbures d’origine. Deux lames neuves  sont courbées à l’identique et ajoutées de chaque côté. Après remontage de cet ensemble, Harry a gagné 12 centimètres au niveau de l’axe des roues et une vingtaine de centimètres au niveau du porte-à-faux. Nous en profitons aussi pour faire installer un protège carter d’huile en prévision des pistes caillouteuses qui nous attendent peut-être!

Vallée du Draa-Zagora-garage Harry (2)Vallée du Draa-Zagora-garage Harry (6)Vallée du Draa-Zagora-garage Harry (14)Vallée du Draa-Zagora-garage Harry (9)Vallée du Draa-Zagora (1)

Pendant que ça travaille au garage et que Miguel surveille, Sébastien et moi allons faire du change et au passage on s’arrête dans un petit parc de jeux pour que Pablo se défoule !

Vallée du Draa - Zagora-aire de jeux (7)Vallée du Draa - Zagora-aire de jeux (11)Vallée du Draa - Zagora-aire de jeux (4)

Les travaux sont finis, Miguel est satisfait du travail alors on déjeune dans un petit resto avant de reprendre la route. Lola prend un jus de fruit frais mais avec la banane c’est un peu trop consistant! Mon omelette berbère est délicieuse!

Vallée du Draa-Zagora (4)Vallée du Draa-Zagora (5)

Vallée du Draa-Zagora (9)Vallée du Draa-Zagora (3)Vallée du Draa-Zagora (12)Vallée du Draa-Zagora (16)

Quelques kilomètres après Zagora se trouve la petite ville de Tamegroute. Elle est réputée pour abriter une célèbre zaouïa (un édifice religieux) et le tombeau d’un grand savant, Mhammed Ibn Nasir. Il a fondé ici une école coranique et une bibliothèque qui renferme près de 4000 ouvrages dont les plus anciens datent de 1063. Si nous pouvons entrer dans la cour de la mosquée, l’accès à la zaouïa est interdit aux non-musulmans et la bibliothèque était fermée lors de notre passage.

Vallée du Draa - Tamegroute (1)Vallée du Draa - Tamegroute (4)Vallée du Draa - Tamegroute (6)Vallée du Draa - Tamegroute (7)

On nous avait dit qu’à Tamegroute on fabriquait aussi de la poterie artisanale depuis 1687. Alors nous nous promenons dans les rues à la recherche des potiers. Mais nous ne croisons personne et en ce milieu d’après-midi tout semble fermé,  entourés de ces gros murs d’adobe on a plutôt l’impression d’être dans un décor de film.

Vallée du Draa - Tamegroute (17)Vallée du Draa - Tamegroute (10)Vallée du Draa - Tamegroute (14)Vallée du Draa - Tamegroute (12)

En fait c’est à l’extérieur de la ville que se trouve la coopérative des potiers, sur la route de Mhamid, et ils ne sont pas très nombreux. En effet, ce savoir-faire traditionnel a bien failli se perdre. Aujourd’hui il ne subsiste qu’une dizaine de familles regroupées en coopérative pour tenter de perpétuer cette tradition. Chacune d’entre elles possède son atelier où elle façonne la pâte d’argile à l’aide d’un tour actionné au pied.

Vallée du Draa - Tamegroute (27)Vallée du Draa - Tamegroute (25)Vallée du Draa - Tamegroute (26)

Le premier séchage des poteries se fait à l’intérieur ou à l’ombre pour ne pas qu’elles craquellent. Puis elles sont sorties au soleil pour finir de sécher à même le sol avant d’être cuites dans des fours une première fois.

Vallée du Draa - Tamegroute (36)Vallée du Draa - Tamegroute (38)Vallée du Draa - Tamegroute (28)

Ensuite elles sont enduites d’un mélange de manganèse, d’oxyde de cuivre et de farine d’orge dont les proportions restent secrètes.

 Vallée du Draa - Tamegroute (33)Vallée du Draa - Tamegroute (32)

Cet enduit gris devient vert grâce à un procédé de cuisson à l’étouffée dans des fours traditionnels et fait la particularité des poteries de Tamegroute. Afin de lutter contre le manque de bois, une association allemande a offert des fours fonctionnant au gaz mais le rendu n’était pas du tout le même et ces fours ne sont donc plus utilisés.

Vallée du Draa - Tamegroute (42)Vallée du Draa - Tamegroute (44)Vallée du Draa - Tamegroute (43)Vallée du Draa - Tamegroute (18)

Ici sont fabriqués des bougeoirs, des tuiles, des assiettes, des jarres etc. Depuis quelques années, de nouveaux modèles, de nouvelles couleurs et de nouveaux motifs sont introduits (comme le henné) pour répondre à la demande du marché. Ils se sont aussi lancés dans la production de carrelage, plus demandé et en plus grande quantité, en espérant développer davantage leur commerce.

Vallée du Draa - Tamegroute (24)Vallée du Draa - Tamegroute (39)

Quelques kilomètres avant Mhamid nous bifurquons par une piste vers les premières dunes du Sahara. Elle est surtout caillouteuse mais par endroit il y a un peu de sable, c’est donc le premier test pour Harry et son chauffeur qui s’en sortent bien!

Vallée du Draa-désert Mhamid (3)Vallée du Draa-désert Mhamid (48)Vallée du Draa-désert Mhamid (6)

Nous nous posons au pied des premières dunes rencontrées. Nous sommes seuls au monde ou presque. Nous ne croiserons qu’un berbère à moto cherchant son dromadaire !

Vallée du Draa-désert Mhamid (9)Vallée du Draa-désert Mhamid (8)Vallée du Draa-désert Mhamid (14)

Dans ce désert arrivent à pousser quelques plantes et certaines font le bonheur de grosses chenilles.

Vallée du Draa-désert Mhamid (7)Vallée du Draa-désert Mhamid (45)

Nous profitons du silence pour apprécier le magnifique coucher de soleil qui fait changer les dunes de couleur.

Vallée du Draa-désert Mhamid (15)Vallée du Draa-désert Mhamid (24)Vallée du Draa-désert Mhamid (28)Vallée du Draa-désert Mhamid (32)Vallée du Draa-désert Mhamid (39)

Le lendemain nous arrivons enfin à Mhamid, dernière étape prévue avant de remonter. Ici c’est la porte du désert. Pour aller plus loin il faut un 4×4 ou un dromadaire et nous croisons bon nombre d’expéditions ! Forcément la ville est touristique et les infrastructures ne manquent pas. Des rabatteurs proposent leurs services mais nous nous avons déjà rendez-vous.

Caroline des Graines d’étoiles rencontrés à Rabat nous avait vivement conseillé les prestations de Mbark alors nous avons écouté ses conseils. L’idée c’était d’éviter les grosses structures avec beaucoup de touristes. Mbark développe doucement son activité, il a monté tout seul son petit camp et il s’adapte à la demande sans forcer à la dépense. Nous n’avions pas envie de balade à dromadaire, 4×4 ou quad, mais juste de calme pour ressentir les bonnes vibrations du désert. Nous étions au bon endroit ! Après seulement 20 minutes de 4×4 qui amuse beaucoup Pablo, nous arrivons au camp où Mbark a tout fait lui-même ou bien aidé de mains volontaires qui passent par workaway. Il n’y a que trois bâtiments fixes, pour le reste ce sont des tentes amovibles,  quatre pour l’instant mais s’il a plus de clients, Mbark peut en ajouter. Un puits sert à remplir la réserve de la douche (froide) et des toilettes, un panneau solaire permet d’avoir un peu d’électricité (pour ceux qui ne peuvent se passer de Smartphone!), un réchaud à gaz est utilisé pour la cuisine, et c’est tout ! C’est simple et c’est très bien comme ça!

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (195)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (50)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (13)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (36)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (183)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (31)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (153)

Cette simplicité n’empêche pas Mbark de nous concocter de bons petits plats, bien au contraire ! Il veut bien qu’on l’aide en cuisine mais il ne révèlera pas le secret des petites épices familiales qui font toute la différence !

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (99)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (148)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (10)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (147)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (146)

Il ne faut pas hésiter à questionner Mbark sur la vie dans le désert, les habitudes etc… Il est là pour ça, il aime bien le partage, il adore les enfants et leur expliquer les coutumes berbères.  Il aime aussi beaucoup ses chats ! Il en a cinq mais nous n’en verrons que deux.

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (6)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (192)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (126)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (187)

Il nous met bien en garde de ne pas trop nous éloigner du camp lors de nos promenades dans les dunes car une tempête de sable peut vite arriver et en quelques secondes on peut ne plus rien voir à trois mètres ! Alors on reste prudents mais on profite bien des alentours quand même ! Ce ne sont pas les grandes dunes de Merzouga mais c’est beau et silencieux, ça fait du bien !

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (43)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (130)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (78)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (73)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (140)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (59)

Il y a un peu de vie quand même dans ce désert :

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (48)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (40)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (139)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (156)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (112)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (56)

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (29)

On se régale des teintes du coucher de soleil

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (81)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (158)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (164)

Et le soir on se réchauffe autour du feu :

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (165)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (94)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (180)

Les nuits sont toujours fraiches dans le désert mais en décembre elles sont carrément froides ! Heureusement les tentes de Mbark sont bien isolées et nous avons plusieurs couvertures en plus de nos duvets, voire bonnets pour certains ! Une fois couchés ça va mais le matin on traine à sortir du lit !

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (103)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (101)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (119)

Je suis la seule à voir le lever du soleil !

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (105)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (108)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (107)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (114)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (121)Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (190)

Nous ne sommes restés que deux jours dans le camp de Mbark et c’était bien trop court ! C’est juste le temps qu’il faut pour commencer à ralentir son rythme et prendre celui du désert. Et encore nous qui voyageons depuis deux ans nous n’avons pas un rythme de fou mais n’empêche que même en voyage nous ne sommes pas habitués à ne rien faire ! Rester assis à regarder la nature et apprécier pleinement l’instant présent, on ne le fait pas assez souvent. J’ai commencé ici à lire un livre apporté par le Père Noël sur la méditation de pleine conscience, je pense qu’il n’y avait pas mieux comme endroit ! Reste maintenant à le continuer et surtout à l’appliquer ! Merci à toi Caroline d’avoir semé la graine d’étoile qui nous a guidés jusqu’ici Clignement d'œil et à toi Mbark pour ton naturel, ta gentillesse et ton authenticité.Pouce levé Je mets des coordonnées sur les applications de voyageurs, c’est promis !

Vallée du Draa - Mhamid- Mbark desert camp (171)

Nous serions sûrement restés plus longtemps dans le désert si nous n’avions pas rendez vous le lendemain à l’oasis de Fint pour finir l’année avec les copains voyageurs. Alors demi-tour et remontons vers Ouarzazate ! Tiens, des nouveaux copains sont arrivés, il s’agit de la Vadrouille ambulante avec à son bord Nolween, Pierre, Jaïa et Mona. Pablo et Jaïa passent beaucoup de temps à jouer ensemble. Mais je ne sais pas pourquoi je n’ai pris aucune photo! Pour la peine, rendez-vous pris en Andalousie le mois prochain avec la Vadrouille! En plus, d’habitude on fait signer notre livre d’or aux locaux ou voyageurs avec qui on passe un peu de temps mais depuis deux semaines on a complètement oublié ! Trop de rencontres finalement ! Rire  Et puis il y a aussi Pascal et Cléo qui sont venus nous rejoindre dans ce petit coin de paradis, et toujours la famille des Mollalpagas qui  a passé la semaine à l’oasis, bref, que du beau monde pour passer le cap de la nouvelle année à l’auberge de la Roche Noire !

Oasis de Fint - Réveillon 2019 (9)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (4)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (2)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (11)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (5)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (22)Oasis de Fint - Réveillon 2019 (17)

Et puis nous avons le droit à un spectacle de magie de la part des Mollalpagas, c’était leur défi du mois de décembre, mission accomplie !

Oasis de Fint - Réveillon 2019 (14)

Puis vient l’heure des au-revoir, puisqu’ils remontent sur Marrakech avec leur famille, cette fois nous ne les reverrons pas avant l’été prochain, rendez-vous pris en Mongolie ! D’ici là, n’hésitez pas à vous abonner à leur newsletter pour suivre le récit de leurs aventures ! Bonne route les zamis ! Coeur rouge

Oasis de Fint - Mollalpagas (3)

Nous aussi nous quittons ce havre de paix pour reprendre notre route, celle du sud du pays!

Oasis de Fint (272)

Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2019, remplie d’amour et de bonheur, où que vous soyez! ÉtoileRose rougeCoeur rouge

Oasis de Fint (248)

@ bientôt Clignement d'œil

8 commentaires sur « De l’oasis de Fint à Mhamid »

  1. Bonjour les plem’s
    Alors le Maroc vos plait! Nous y avons vécu 12 ans et c’est là que nous avons aménagé notre camion.
    Nous y sommes actuellement pour gérer lla bonne marche de l’entreprise.
    Nous sommes à marrakech jusqu’au 8 ensuite à ceuta 4 jours et de nouveau à marrakech d’où nous repartons le 16 janvier.
    Si vous repassez par là, nous aurons plaisir à vous inviter à un couscous au riad.
    Bonne route
    jean marc

    J'aime

  2. Bonne Année à vous.
    Et bonne et longue route .
    Avec de jolies paysages pour des photos hautes en couleurs et pour des rêves assurés en vous lisant.
    Bon voyage…
    Maryvonne

    J'aime

  3. Que votre bonne étoile vous guide sur des chemins riches de belles rencontres et de magnifiques paysages.
    Soyez heureux en cette année 2019 et faites-nous rêver.
    BONNE ET HEUREUSE ANNEE
    Guylaibe

    J'aime

  4. Quel beau reportage, comme d’habitudes vos textes et photos sont très parlants, du bonheur juste à vous lire!! Et on ressent bien ce joli et accueillant pays qu’est le Maroc et que nous aimons beaucoup ici !! Bonne route à vous 4. So des 4en4x4ailleurs

    J'aime

  5. Merci et bonne année à vous. Que cette nouvelle année vous apporte beaucoup de bonheur et vous garde en très bonne santé. Continuez à nous faire voyager à travers vos récits et photos. Bisous

    J'aime

  6. Super article c’est magnifique !! Vous avez dû passer de supers fêtes de fin d’année !! 🙂 et de nombreuses retrouvailles en plus de ça !! On vous fait des gros bisous continuez à nous faire rêver !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s