D’Agadir à Essaouira

Après avoir passé autant de bon temps en bivouacs sauvages avec les copains, la transition est rude quand nous arrivons à Aourir et que nous nous rendons au garage. Disons que ce paysage-là a moins de charme!

Aourir - garage (6)Aourir - garage (2)Aourir - garage (3)

Nous ne sommes pas en panne, tout va bien, c’est juste une modification que Miguel souhaite faire avant de quitter le Maroc. Il s’agit de changer de réservoir de gasoil pour augmenter notre autonomie de route. Ali est un garagiste que d’autres voyageurs nous ont conseillé. Il parait qu’il bosse bien, à des prix très raisonnables mais il faut avoir du temps! D’une, parce que de nombreux véhicules viennent ici, donc son équipe a de quoi s’occuper, et de deux, parce qu’ils ne sont pas très rapides ! Bref, une fois les mesures prises ils vont essayer de trouver un réservoir qui pourrait correspondre dans une casse mais Miguel a peu d’espoir, il pense qu’il faudra le fabriquer sur-mesure. Du coup, j’émets l’idée qu’on n’a peut-être pas forcément besoin de rester ici en attendant qu’ils trouvent ou fabriquent ce réservoir : c’est pas faux ! Allez, zou! direction la “vallée du paradis” à une trentaine de kilomètres d’ici. Elle porte un nom qui fait envie alors on a hâte d’y être! Par contre la route est en travaux et on met beaucoup plus de temps qu’on ne pensait pour y accéder. On remet donc la balade au lendemain et entre-temps il y a tout plein de voyageurs qui arrivent au bivouac. 6 campings-cars au total !

Vallée du paradis (25)Vallée du paradis (2)Vallée du paradis (3)

Parmi tout ce petit monde, il y a deux familles espagnoles. A chaque fois c’est un plaisir d’échanger dans cette langue ! L’une d’elles c’est les Mateypamboli avec qui nous sommes en contact depuis presqu’un an. Ça fait toujours un drôle d’effet de passer du virtuel à la réalité! D’autant plus pour eux car Sonia et Gonzalo nous expliquent que nous sommes la première famille de voyageurs sur qui ils sont tombés sur internet quand il leur a pris cette idée folle de tout quitter pour voyager !Clignement d'œil  En fait nous sommes un peu leur famille Marais à eux, alors nous comprenons très bien !Rire Ils ont un blog très sympa (en français et en espagnol) et sont au début de leur nomadisme alors si vous voulez suivre leur voyage où qu’il les mène, n’hésitez pas : www.mateypamboli.com, vous y découvrirez pourquoi ils ont choisi ce nom si bizarre et du coup vous verrez qu’ils ne sont pas complètement Espagnols mais là, j’ai pas le temps de vous expliquer! Se tordre de rire

Aourir - entre voyageurs (3)

C’est donc avec plein de copains que nous descendons dans les gorges de la fameuse vallée du paradis. Le chemin est escarpé, pour le plus grand bonheur des enfants! C’est tellement plus drôle qu’un chemin tout plat tout lisse ! Un peu comme la vie quoi !

Vallée du paradis (9)Vallée du paradis (7)Vallée du paradis (8)

Et puis quelle vue !

Vallée du paradis (10)

Ça nous rappelle un peu Oman, tous ces bassins aux eaux translucides. Sauf que la température n’est pas la même ! A l’extérieur, en journée ça va, on atteint bien les 20 degrés mais dès que le soleil se cache, les températures chutent très vite, donc l’eau de ces bassins n’est vraiment pas chaude à cette période. Les enfants sont pourtant bien motivés, ils font tous tomber le pantalon mais n’arrivent pas à dépasser les genoux dans l’eau!

Vallée du paradis (12)Vallée du paradis (18)Vallée du paradis (21)Vallée du paradis (19)

Fin de la pause, retour au garage! Ils n’ont pas trouvé de réservoir aux bonnes dimensions, ils en ont donc fabriqué un. Normalement il est fini aujourd’hui vendredi, ils comptent une journée de montage, donc on peut repartir samedi soir ou dimanche matin au pire… Inchallah! Ça sera finalement lundi soir ! Oui car il y a un problème électrique au niveau du raccordement de la jauge du réservoir et le dimanche le patron ne travaille pas! Bref, nous passons donc trois jours de plus dans la magnifique cour du garage. Au moins c’est du typique car on peut y croiser des poules, chèvres et ânes !

Aourir - garage (37)Aourir - garage (39)Aourir - garage (22)Aourir - garage (19)

Et puis surtout, il y a les copains qui arrivent ! Ce n’était pas prévu pour tout le monde mais finalement chacun à des choses à faire faire sur son camping-car ! Alors les enfants sont heureux de se retrouver. Eux ils se régalent aussi bien d’une montagne pleine de grottes et de recoins naturels que d’une cour de garage semblable à une casse ou une déchetterie!  Et le garage d’Ali pour eux c’est plutôt la caverne d’Ali Baba ! Tas de cailloux poussiéreux, morceaux de ferraille rouillée, parasols déchirés, lampe cassée, charrette percée, vieux pneus… la liste des objets glanés de-ci de-là est aussi interminable que celle des idées qui leur viennent à l’esprit pour s’occuper!

Aourir - garage (24)Aourir - garage (30)Aourir - garage (31)Aourir - garage (36)

Lola, de son côté ne participe pas à ces jeux salissants! Elle passe son temps à écrire et ne sort que pour traverser la rue et aller nous acheter de bons beignets, bien gras et bien sucrés!

AourirAourir - garage (29)

Allez, dès que le réservoir est posé on met les voiles! Ce n’est pas que le bivouac nous déplaise mais dans moins de 10 jours nous avons de la famille qui nous rend visite en Andalousie, alors il est quand même temps de remonter ! Miguel est content, nous avons maintenant un réservoir de 130 litres au lieu de 70, nous sommes prêts pour les longues steppes mongoles ! Bon, quelques jours après il était moins content quand il s’est rendu compte que quelques points de soudure n’avaient pas tenu et que le réservoir suinte un peu de gasoil… Bref, j’aurais sûrement l’occasion de vous en reparler ! En attendant, nous laissons les copains au garage, remercions Ali et reprenons la route!

Aourir - entre voyageurs (5)Aourir - entre voyageurs (6)Aourir - garage (33)

La dernière étape qui nous tenait à cœur était celle d’Essaouira. Nous en avions gardé un beau souvenir il y a 15 ans. Sa plage est immense et souvent venteuse, les kitesurfeurs se régalent avec pour toile de fond l’île de Mogador. On peut aussi faire un tour à cheval, dromadaire ou quad.

Essaouira (1)Essaouira (4)Essaouira (12)Essaouira (14)Essaouira (9)

Nous continuons à pied jusqu’au bout de la plage, à la recherche d’un palais enseveli. Le palais Dar Soltane date du 18ème, il est tombé à l’abandon vers la fin du 19ème. Depuis il a largement été vandalisé et la nature a clairement repris ses droits. Il est vraiment difficile d’imaginer les différentes pièces et sa grandeur d’antan. Mais la magie opère car nous sommes seuls sur les lieux, enfin presque… Nous dérangeons sans le vouloir de nombreux écureuils de Barbarie qui nous coupent sans arrêt le chemin! Ils vont à toute vitesse, je n’arrive pas à les prendre en photo!

Essaouira (16)Essaouira (25)Essaouira (28)Essaouira (30)Essaouira (23)Essaouira (24)

Le lendemain matin nous allons observer l’activité du port. Les odeurs, les bruits, les cris des mouettes, tout y est ! Et en plus c’est photogénique à souhait, même si pour une fois le ciel est couvert !

Essaouira (55)Essaouira (58)Essaouira (69)Essaouira (125)Essaouira (71)Essaouira (124)Essaouira (82)Essaouira (85)Essaouira (92)Essaouira (96)Essaouira (104)Essaouira (110)Essaouira (114)Essaouira (122)

Nous continuons par une promenade sur les remparts et la visite de la médina. Il est très agréable d’y flâner, même si les vendeurs nous alpaguent bien trop régulièrement.

Essaouira (38)Essaouira (143)Essaouira (46)Essaouira (53)Essaouira (146)Essaouira (151)Essaouira (157)Essaouira (160)Essaouira (161)Essaouira (162)Essaouira (164)Essaouira (171)Essaouira (168)

En plus c’est un jour particulier, aujourd’hui, puisque notre jeune adolescente a 14 ans ! Il y a un an,  nous étions dans le désert Omanais avec ses grands-parents et son cousin pour fêter cela. Aujourd’hui, c’est un peu une journée comme les autres sauf que Lola a demandé à ne pas faire école !  Elle choisit une jolie boite en bois de thuya. C’est la spécialité d’ici, on peut voir des artisans les fabriquer dans des ateliers un peu partout dans la ville. Les vendeurs adorent faire la démonstration de leurs boites magiques et Pablo est fan! Lola n’a pas envie d’un gâteau d’anniversaire alors nous achetons juste des fraises pour le dessert de ce soir. Nous avons prévu d’ouvrir une boite de cuisses de canard confites, conservée pour l’occasion !Rire

Essaouira (154)Essaouira (172)Essaouira (129)Essaouira (130)

Mais ça c’était le plan AVANT de se faire arrêter par la police à la sortie de la ville. Visiblement on n’aurait pas marqué le stop et mal pris le rond-point… C’est clair que le croisement est franchement mal fichu et tout de suite Miguel a un doute sur son infraction ou non… Et comme les policiers disent aussitôt qu’ils vont retenir une seule infraction et que ça fera 400dh au lieu de 800dh, le doute s’amplifie. Miguel commence à vouloir s’expliquer mais il est pris de haut par un des policiers alors le ton monte rapidement et le rapport de force s’engage… Sauf qu’on leur a donné nos papiers alors on est bloqué. Bref, je vous passe les détails, mais au final on a perdu 4 heures (oui oui, on est un peu têtus parfoisDiable!) et on a fini par payer l’amende au commissariat, avec le reçu, tout dans les règles, mais énervés quand même! Et quand on repart, ben du coup, il fait nuit ! Et qu’est ce qui se passe quand il fait nuit, et bien on galère à trouver un spot pour le camping-car, surtout sur l’axe bien roulant Essaouira/Marrakech ! Résultat, quand on s’arrête les enfants sont moitié endormis et de toute façon les policiers nous ont coupé l’appétit! Allez, on se prend quand même un petit apéro pour trinquer aux 14 ans de Lola mais on remet les cuisses de canard à demain ! Bon anniversaire Lola !Rire à gorge déployéePouce levé

14 ans Lola (4)

Allez, cette fois, on se cale sur autoroute et hop ! Deux jours après on est en Espagne !

@ bientôt!Clignement d'œil

3 commentaires sur « D’Agadir à Essaouira »

  1. On vous suit depuis notre rencontre rapide sur une petite plage en Oman en février 2018 et on prend toujours autant de plaisir à vous lire.
    Vous nous faites rêver et surtout vous me donnez envie d aller explorer à nouveau le sud marocain.
    Bonne route et continuez à nous donner des bons plans et à nous faire rêver !!!
    Les landais.

    Aimé par 1 personne

Répondre à PLEM MOBILES Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s