De Gibraltar à Malaga

Notre première halte en Espagne n’est pas espagnole mais … anglaise ! Il y a deux ans nous avions passé notre réveillon du nouvel an juste en face du fameux rocher, dans la ville de La Línea de la Concepción. A l’époque, nous ne pensions pas qu’il était si simple de passer la frontière anglaise alors nous avions passé notre chemin. Cette fois, nous décidons de faire les curieux. On nous a déconseillé d’y aller en camping-car à cause de la circulation et des difficultés à se garer. Avec 4750 personnes au km², Gibraltar connaît une des densités les plus fortes au monde. Une fois n’est pas coutume nous nous installons donc sur une aire de camping-cars payante. Mais elle se situe bien au calme dans la Marina, avec une belle vue.

Gibraltar (2)Gibraltar (7)Gibraltar (13)

Le lendemain matin nous partons à pied jusqu’à Gibraltar. Nous présentons vite fait nos passeports et nous voilà en Angleterre! Premier spectacle assez surprenant : tout le monde est arrêté au feu rouge pour laisser passer les avions ! En effet, pour entrer dans la ville il faut traverser la piste d’atterrissage!

Gibraltar (18)Gibraltar (19)Gibraltar (20)

Ensuite il faut faire abstraction de la circulation et de la laideur des bâtiments pour arriver jusqu’à Main street. Le seul truc qu’on trouve sympa ce sont les bus, boîtes aux lettres ou cabines de téléphone typiquement anglaises! Mais sinon entre boutiques de luxe, de souvenirs, de cigarettes ou d’alcool, rien n’est fait pour nous dans la ville!

Gibraltar (153)Gibraltar (24)Gibraltar (32)Gibraltar (33)Gibraltar (35)Gibraltar (17)Mais alors, qu’est ce qu’on est venus faire ici, me direz vous ??? Rencontrer le macaque de Barbarie, la seule population sauvage du continent européen. Environ 300 singes vivent dans la réserve naturelle, sur la partie supérieure du rocher. Il n’est pas compliqué de les trouver, ils sont partout ! Et bien habitués aux touristes, donc ils s’approchent tout près! C’est plutôt nous qui ne sommes pas rassurés car parfois ils se courent après en poussant des cris stridents ! Pablo a d’ailleurs franchement peur le long de l’escalier qui monte à la réserve, car il est très étroit et les singes ne se poussent pas du tout à notre passage. Mais si on n’essaye pas de les toucher, normalement il n’y a pas d’incidents. Qu’est ce c’est drôle de les observer manger, jouer, s’épouiller etc.!

Gibraltar (75)Gibraltar (130)Gibraltar (82)Gibraltar (84)Gibraltar (122)Gibraltar (123)Gibraltar (132)

Il faut juste être vigilant par rapport à la nourriture, ils sont très à l’affut! On a voulu faire les malins au moment du pique-nique! Il n’y en avait aucun près de nous lorsque nous avons commencé à manger mais au moment où j’en ai aperçu un arriver on a juste eu le temps de ranger l’essentiel dans le sac qu’il bondissait entre nous et nous chapardait une baguette! Du coup, on a fini à l’abri dans les souterrains d’à côté! Oui car si on le souhaite, sur le rocher,on peut aussi faire une plongée dans l’histoire de Gibraltar. Selon la formule que l’on choisit, avec le ticket d’entrée pour la réserve naturelle on peut avoir accès à un certain nombre de sites historiques. Depuis l’occupation des Maures à la seconde guerre mondiale, en passant par les conflits entre Espagne et Angleterre, Gibraltar a connu une histoire mouvementée. L’Espagne conteste toujours son statut depuis 1704, statut qui va peut-être évoluer suite au brexit… à suivre!

Gibraltar (149)Gibraltar (65)Gibraltar (66)Gibraltar (69)Gibraltar (146)

Nous avons de la chance, la journée est magnifique et le soleil embellit chaque point de vue sur la baie de Gibraltar, longue de 10 km. D’un côté, la ville d’Algéciras, de l’autre le début de la Costa del sol, jusqu’à Malaga, et en face les côtes marocaines.

Gibraltar (38)Gibraltar (41)Gibraltar (53)Gibraltar (91)

Nous marchons beaucoup, et ça grimpe bien par endroit, surtout sur le sentier du bout du rocher, qui est la balade la plus difficile mais la plus jolie. Le guide à l’entrée nous disait que ça serait sûrement trop dur pour Pablo mais il a bien relevé le défi et presque sans râler!

Gibraltar (44)Gibraltar (45)Gibraltar (47)Gibraltar (54)Gibraltar (55)

La réserve est bien entretenue et propre, avec des panneaux rappelant régulièrement de faire attention à la faune locale! On peut aussi y monter ou descendre en télécabine mais ça doit quand même avoir moins de charme!

Gibraltar (110)Gibraltar (134)Gibraltar (143)Gibraltar (79)

Gibraltar (111)

Plusieurs plateformes ou ponts sont aménagés le long des différents circuits, et il faut parfois partager l’espace avec les singes qui eux aussi admirent la vue!

Gibraltar (94)Gibraltar (101)Gibraltar (140)Gibraltar (142)Gibraltar (88)Gibraltar (112)Gibraltar (116)Gibraltar (119)

Après cette bonne bouffée de nature, retour à la ville surencombrée et au camping-car! Mais pas pour longtemps ! Sur les conseils de Tony et Catherine, rencontrés sur un parking de supermarché, nous nous rendons à des bains romains où coule une source d’eau sulfurée. Elle n’est pas très chaude, à peine une vingtaine de degrés mais il parait qu’elle est bonne pour la santé alors tous à l’eau !

P1330103Source-Bains romains-Manilva (15)Source-Bains romains-Manilva (2)Source-Bains romains-Manilva (14)Source-Bains romains-Manilva (8)

@ bientôt autour de Malaga, et en famille! Clignement d'œil

2 commentaires sur « De Gibraltar à Malaga »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s