Russie : Infos pratiques

Séjour du 6 JUIN au 5 JUILLET 2019 – 5800 km en 30 jours

image

Visas : 

C’est de loin la partie la plus compliquée et la moins agréable ! Nous sommes passés par une agence, chose que nous ne faisons jamais et que nous ne referons pas ! Nous sommes passés par Action Visa dont nous ne recommandons pas les services.

Explications : en Russie le visa touristique ne peut pas dépasser 1 mois (30 jours) et n’est pas renouvelable sur place. Si l’on souhaite rester plus longtemps dans le pays il faut demander un visa business/affaires (3, 6 ou 12 mois) qui n’est pas très compliqué à obtenir même si on n’a pas réellement de business à faire en Russie. Mais quand on le demande aussi pour des enfants on peut se le voir refuser… Bref, c’est là que ça se corse et c’est donc pour cette raison, qu’on a voulu passer par une agence. Dans tous les cas il faut également avoir une invitation pour obtenir son visa. Si vous ne connaissez pas de Russe qui accepte de le faire (c’est assez contraignant pour eux qui doivent se porter garant pour vous), vous faites comme tout le monde, vous achetez votre lettre d’invitation auprès d’une agence officielle (le prix varie en fonction des agences et de la durée de votre séjour sur place).

Nous avons donc choisi de tout faire faire par la même agence mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez très bien acheter vos lettres d’invitation seules (il existe plusieurs organismes fiables sur internet) et ensuite remplir vous-même le formulaire de demande de visa que vous paierez alors beaucoup moins cher.

Pour nous, voici la commande passée initialement :

image

image

Donc au début, nous sommes confiants, vu que d’autres voyageurs ont fait exactement la même démarche il y a quelques mois. Seulement dix jours après avoir passé commande on m’informe qu’il faut faire une autre démarche pour le visa des enfants, à savoir envoyer un extrait d’acte de naissance pour chacun qui sera ensuite envoyé en Russie pour légalisation ! Coût de l’opération : 50€ supplémentaires par passeport ! Ça commence à vraiment faire beaucoup…

Seulement juste après avoir envoyé nos passeports par courrier à l’agence (15 jours plus tard que ce que nous pensions vu que nous sommes restés bloqués en Espagne avec notre panne de turbo…) nous recevons ce mail d’Action Visa :

Nous regrettons de vous informer que les autorités Russes ont annoncé, ce jour, la suspension des invitations officielles FMS émises à la demande des sociétés privées. Aucun délai n’a été annoncé pour la reprise de ces invitations.
Vos demandes ont malheureusement été suspendues par les autorités Russes.
Le seul visa restant possible pour vous et vos enfants sont les visas touristiques limités a 30 jours 1 entrée.

Vous imaginez ma joie ! Deux jours, je les ai à nouveau au téléphone et on me dit que c’est de nouveau possible de faire le visa 3 mois mais que par contre maintenant il y a un mois de délai pour obtenir la fameuse lettre d’invitation ! grrr ! Du coup ça ne servirait à rien car avec ce délai nous ne serions plus bons au niveau des dates de visas… Pas le temps non plus de tout annuler auprès de cette agence et de faire par nous-mêmeS maintenant qu’ils ont nos passeports… Bref, un peu bloqués nous laissons les démarches suivre leur cours… et ça mettra du temps, plus que prévu puisqu’à deux reprises le délai sera repoussé pour la date de retrait au consulat… J’arrive à négocier qu’on nous les envoie par Chronopost dès leur arrivée sans payer plus que la lettre Expert prévue car sinon c’était encore 15€ supplémentaires ! Bref, nous n’attendions qu’eux pour repartir de France vers l’est, un mois et demi après les avoir demandéS ils sont enfin arrivés !! Youpi ! (même si sur les photos on n’a pas l’air content, en vrai on l’était!)Se tordre de rire Par contre Action Visa a été rapide pour nous rembourser les 200€ de trop perçu pour le changement de visas affaires en visas tourisme. Total donc : 746€ pour 1 mois pour nous 4. En le faisant seul je pense qu’on économise facilement 250€…

Visas russes

Entrée depuis la Lettonie par Terehova, le poste frontière le plus au sud du pays :

C’est une frontière très passante, il y a du monde alors forcément ça prend du temps… mais de là à y rester 14h !!!

Nous n’arriverons pas vraiment à expliquer une telle lenteur. Peut-être plusieurs bugs informatiques, peut-être autre chose ? De toute façon il faut prévoir d’y rester assez longtemps, tous les voyageurs rencontrés ont mis au moins 4 – 5 heures. Elle n’est absolument pas compliquée à passer, juste très longue.

Et il n’y a pas vraiment de règle sur la meilleure heure à laquelle venir…

Nous, nous sommes arrivés à 4h du matin côté letton. En 20 minutes nous étions sortis, du moins dans les papiers car en vrai nous n’avons passé le panneau que 6 heures plus tard ! Et pourtant il n’y avait qu’une vingtaine de voitures dans la file devant nous !

A 10h c’est enfin à notre tour d’être devant la première guérite russe (restez bien au niveau du panneau Stop et attendez bien qu’on vous dise d’avancer…). Ici on nous donne nos premiers papiers à remplir, ceux de l’immigration, un par passeport donc et en double exemplaire (Merci les Yaka pour les photos des documents!). On nous donne aussi une sorte de ticket où il est listé les différentes étapes à passer que les douaniers cochent chacun leur tour.

Formulaire immigration RussieFormulaire immigration Russie (2)

Mais ce n’est que 3 heures plus tard que nous accèderons aux bureaux suivants pour donner ces papiers remplis ! On vous en redonne un exemplaire signé, à conserver précieusement jusqu’à la sortie du pays. Il est indiqué au verso que vous devez vous enregistrer dans les 3 jours suivant votre arrivée. C’est valable pour les gens qui vont à l’hôtel mais dans notre cas ce n’est pas nécessaire. En revanche ce papier d’enregistrement peut vous être demandé par exemple pour le règlement de votre visa chinois (info donnée par nos amis les Yaka qui ont du faire cet enregistrement auprès d’un hôtel). Pour la demande de visa mongol il n’est pas exigé.

On nous donne une feuille A4 à remplir pour les choses à déclarer dont l’importation temporaire du véhicule. D’autres voyageurs passés précédemment avaient eu du mal à obtenir ce papier en version anglaise, on ne leur donnait que la version en cyrillique donc bien compliquée à remplir !  Nous, on nous l’a donné directement en anglais. Pour les adresses en Russie, pas d’inquiétude vous pouvez mettre ce que vous voulez, ils ne vérifient pas. Nous avions mis un camping à Moscou. On vous redonne le document une fois qu’ils l’ont enregistré, signé, tamponné et avec un autocollant. Ce document sera également à présenter à la sortie du pays.

Formulaire importation Véhicule Russie (1)Formulaire importation Véhicule Russie (2)

Encore 2 heures d’attente supplémentaires pour qu’une douanière vienne faire la fouille du camping-car. Entre-temps il ne se passe rien, juste de l’attente, et on reste toujours au camping-car donc c’est cool. La fouille nous stressait un peu (juste pour les quelques litres de vin de trop que nous avions) mais rien à craindre, ce n’est pas très rigoureux. La douanière a fait signe à Miguel d’ouvrir une à une les portes de chaque placard et elle jetait juste un œil avec sa lampe torche, rien de plus. Parfois ils font la même chose avec les soutes extérieures, pour nous, même pas. Ils prennent des photos de chaque côté du véhicule et du moteur. Le tout prend 5 minutes chrono !

15h30 on nous annonce un bug informatique qui les empêche de continuer les enregistrements. Il va falloir attendre une bonne heure !

17h30 Miguel (le conducteur) remplit un dernier papier et répond à quelques questions : valeur du véhicule (pour les statistiques nous dit-on) et si on a de l’alcool (oui, 6 litres). C’est ok vous pouvez y aller !

Formulaire chauffeur Russie

18h00 la barrière s’ouvre enfin, plus que 200m, un dernier checkpoint où l’on redonne le ticket avec la liste toute cochée et c’est la délivrance ! Nous voilà en Russie !

Frontière russe (4)

Assurance véhicule :

Notre carte verte ne nous couvrant pas en Russie nous avons dû souscrire une assurance quelques kilomètres après la frontière, dans une petite guérite près d’une station-service (indiqué sur Ioverlander). Coût pour un mois : environ 56€ (4165 roubles)

Monnaie :

Le rouble et les kopecks pour les centimes. 1 € = 74 roubles/ 10 roubles = 0.15€

On trouve des guichets automatiques vraiment partout et qui acceptent toutes sortes de cartes bancaires. On peut aussi payer pratiquement partout en carte bancaire même dans les petites épiceries et même pour de toutes petites sommes, la plupart font paiement sans contact… on n’arrête plus la modernité !

Monnaie russe - roubles

Gasoil / GPL

Le prix varie peu d’une station à l’autre entre 41 et 49 roubles/ litre de gasoil soit 0.65€ le litre. On a toujours payé en carte bancaire. Par contre on doit annoncer combien de litres ou combien d’argent on compte mettre avant de faire le plein, ce qui n’est pas toujours évident à savoir ! Mais pas de problème car si le réservoir est plein avant la somme indiquée, on vous rembourse ! Soit en caisse soit en automatique sur votre carte bancaire.

Pour le GPL on en trouve pas dans toutes les stations mais assez facilement quand même. Environ 0.33€ le litre (22 roubles)

Vie quotidienne - gaz (2)

Sur la route :

Etat des routes bien meilleur que ce à quoi on s’attendait ! Tant qu’on reste sur les axes principaux bien sûr, sinon c’est pistes et chemins de terre vite boueux. Beaucoup de 4 voies et d’autoroutes, toutes gratuites. Régulièrement des travaux par contre.

Nombreux radars automatiques ou contrôle aux jumelles par des sociétés privées, mais pour l’instant pas de connexion avec l’Europe, donc peu de chance de recevoir une amende ! Les Russes eux, les reçoivent bien directement chez eux.

La Police n’est pas très présente, en un mois nous n’avons eu qu’un contrôle de papiers classique.

Les Russes ne conduisent pas trop mal, mais ils ne respectent pas à la lettre le code de la route. La bande d’arrêt d’urgence sert souvent de troisième voie ou de couloir de dépassement. Les bandes blanches sont décoratives et on double quand on pense qu’il y a assez de place (à droite ou à gauche donc). Il est bien vu de se décaler sur la droite dès que possible (bande de bus, bas-côté, voie de sortie) pour laisser passer les plus pressés, notamment les poids-lourds qui n’ont pas que ça à faire ! Une conduite un peu sportive donc mais pas forcément dangereuse si ce n’est quelques dépassements avec voiture en face ou en courbe et montée.

Voitures russes (3)

 Eau :

Aucune difficulté pour trouver de l’eau en Russie. Soit à l’arrière de certaines stations-service soit aux pompes à eau du service d’eau à disposition dans chaque rue ou quartier de village. Les Russes la boivent ainsi, nous la filtrons.

Vie quotidienne -intendance Barnaul (4)

Bivouacs/Sécurité :

On nous avait dit de faire hyper attention en Russie mais comme d’habitude nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Grande liberté de bivouac, jamais personne ne nous a fait de réflexion sur les endroits où nous restions. Les Russes peuvent sembler très froids au premier abord mais c’est vraiment juste une attitude. Sourire n’est pas dans leur façon d’être au naturel, c’est tout ! Mais si vous avez besoin de quoi que ce soit ils essayeront de vous aider! de vous comprendre déjà, car peu parlent anglais mais avec Google translate ils essaieront ! Certains viennent au contact par curiosité, pour visiter le véhicule, essayer de poser quelques questions… On nous a offert des gâteaux, des confitures, du chocolat… C’est bien loin de l’image que nous avons des Russes… Une fois sans même nous parler, un homme est venu frapper au camping-car nous offrir un spray d’anti-moustiques et il est vite reparti en fermant la porte pour que justement les moustiques n’entrent pas! mdr!

Oui clairement, ce sont bien les seuls à nous avoir enquiquinés : les moustiques et les moucherons!

Internet/Téléphone :

Le roaming fonctionne en Russie pour Internet mais pas pour les appels téléphoniques. On peut donc continuer à utiliser notre forfait Free de 25GB/ mois, c’est cool ! Le réseau est plutôt bon, 4G à peu près partout sauf quand il y a vraiment de grandes distance entre chaque ville.

Sinon on trouve des cartes sim locales facilement. Le Wifi on n’a pas essayé.

Décalage horaire :

La Russie est couverte par 9 fuseaux horaires ! Entre notre entrée et notre sortie nous avons avancé nos montres 4 fois ! Soit un décalage total de 5 heures avec la France à la sortie du pays !

Nourriture/Restos :

Tout comme les routes, on a été surpris de trouver de grands centres commerciaux comme en Europe avec un choix immense (surtout au rayon bières et vodka !). Beaucoup de produits en vrac également. Chaque grande ville a ses grandes enseignes comme partout mais je ne sais pas s’il faut s’en réjouir : Ikéa, Leroy Merlin, McDo (à peu près moitié moins cher), Auchan (30% moins cher), Décathlon (mêmes prix)… Mais dans les villages on trouve des petites épiceries beaucoup plus typiques et parfois quelques supermarchés où les rayons de vodka et de bière sont les mieux achalandés ! On trouve aussi beaucoup de vrac et ça c’est appréciable!

Altaï - Koch Agatch - dernier bivouac russe (2)

Visites/loisirs/tourisme :

Notre visa d’un mois était un peu court pour jouer les touristes mais quand même on a réussi à faire quelques visites sympas en chemin. Les prix ne sont pas très élevés. Entre 3 et 6€ par personne. Souvent Pablo ne paie pas… mais Lola paie le tarif adulte ! Parfois les églises sont gratuites mais pas souvent, surtout celles de l’Anneau d’Or.

Exemples de prix de visites pour nous 4 :

Le Kremlin de Moscou : 20€ (sans la salle au trésor)

La visite guidée du camp du Goulag : 17€

Le musée du train à Novossibirsk : 14€

Voilà donc notre budget dépensé pour la Russie :

image

Sortie de Russie vers la Mongolie à Taschanta :

Encore une longue frontière où il faut s’armer de patience, mais rien d’insurmontable ! Ici encore les avis varient quant à l’heure adéquate d’arrivée ! Ce qu’il faut savoir (mais c’est une fois de plus très bien expliqué sur l’application Ioverlander) c’est que la frontière est fermée de 18h à 9h ainsi que le dimanche et quelques jours avant, pendant et après le Naadam, la fête nationale mongole qui a lieu tous les ans entre le 10 et le 15 juillet !

Sinon et bien on se met dans la file d’attente et … on attend ! En gardant son calme face à tous les kazakhs qui essayent de gruger des places !

Les douaniers sont sympas et jettent un œil rapide à l’intérieur du véhicule. On redonne les papiers d’immigration et d’importation. En moins d’une demi-heure c’est fait ! C’est pour entrer de l’autre côté que c’est long, très long ! (je vous raconte ça côté Mongolie Clignement d'œil)

A la frontière mongole (3)

Et voici aussi le diaporama de Lola sur la Russie :

La Russie

4 commentaires sur « Russie : Infos pratiques »

  1. Coucou les vendéens. Beaucoup de km parcourus depuis les bords de Baltique ou nous nous sommes rencontrés le 31 mai au cap Kolka. Beaucoup de km parcourus depuis dans des directions différentes. Nous terminerons la partie Norvège la semaine prochaine pour un retour dans le bocage. Des nantais avec qui nous voyageons depuis hier vous ont connus lors de la présentation de vos voyages à Nantes le monde est petit. Nous vous souhaitons une bonne continuation dans votre voyage.Odile et Gérard

    J'aime

Répondre à JPaul Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s