Cités antiques, Armée de terre cuite et Pandas : encore une semaine bien remplie !

Le soleil ne nous quitte pas depuis notre arrivée en Chine et il fait vraiment chaud quand nous repartons de Pékin, cool !Star Nous traversons de superbes zones montagneuses.

Chine - sur la route (52)Chine - sur la route (55)Chine - sur la route (56)Chine - sur la route (67)

Le nombre de sites touristiques sur notre itinéraire est assez impressionnant. On croise sans arrêt des panneaux marrons les indiquant, et une grande partie sont classés à l’Unesco. Mais rien qu’avec ceux sélectionnés pour notre parcours, nous savons que nous ne ferons pas tout. Déjà parce que le coût est trop important : tous les sites sont payants en Chine (de 10 à 30€ par personne à chaque fois), mais aussi parce que ce n’est pas du tout à notre habitude de visiter autant! D’ordinaire on alterne toujours les visites culturelles avec des sites naturels et rarement plus d’un par semaine ! Le temps de route est également intense, ce qui fatigue tout le monde et ne nous motive pas trop pour visiter ensuite… Bref, nous choisissons donc d’en faire moins pour mieux apprécier et c’est ainsi que nous pouvons passer une journée entière à déambuler dans les rues de la cité antique de Pingyao, un véritable coup de cœur ! On y accède par différentes portes, vu qu’elle est entièrement entourée de hauts remparts:

Pingyao (12)Pingyao (14)Pingyao (57)Pingyao (59)

A l’intérieur, on aurait presque l’impression d’avoir remonté le temps et d’être de retour sous la dynastie Ming, cette lignée d’empereurs qui a régné sur la Chine entre 1368 et 1644. Mais il y  a tous ces deux-roues, plus ou moins modernes, et tous ces touristes chinois, comme partout dans le pays!

 Pingyao (18)Pingyao (228)Pingyao (238)Pingyao (22)Pingyao (72)Pingyao (82)Pingyao (118)Pingyao (123)Pingyao (125)Pingyao (143)Pingyao (151)Pingyao (152)Pingyao (164)

Même les toilettes se fondent dans le décor ! D’ailleurs soi-dit en passant, coup de chapeau aux Chinois pour mettre des toilettes gratuites partout, c’est vraiment appréciable. Bon, pas toujours propres et avec des wc à la turque mais c’est déjà ça !

Pingyao (227)

Ce qui est intéressant c’est que la cité de Pingyao est toujours habitée. On retrouve donc un doux mélange de “vie normale”, de vieux temples et d’infrastructures touristiques. C’est amusant de passer des petites rues désertes aux allées touristiques pleines de restaurants, d’hôtels et de boutiques en tout genre.

Pingyao (196)Pingyao (197)Pingyao (207)Pingyao (200)Pingyao (120)Pingyao (203)

Pingyao (86)Pingyao (98)Pingyao (133)Pingyao (134)Pingyao (131)Pingyao (140)Pingyao (185)Pingyao (142)Pingyao (209)

Les vendeurs de pâtes font des démonstrations!

Pingyao (162)Pingyao (157)Pingyao (158)

On commence à voir des choses bizarres, comme des criquets en cage à vendre :

Pingyao (154)

Mais ce que je préfère c’est entrer dans les différentes cours des bâtiments et faire les curieux !

Pingyao (173)Pingyao (177)Pingyao (189)Pingyao (191)Pingyao (194)Pingyao (217)Pingyao (233)Pingyao (237)Pingyao (32)Pingyao (36)Pingyao (40)Pingyao (38)Pingyao (109)Pingyao (68)

Nous tombons même sur une petite église:

Pingyao (113)Pingyao (117)Pingyao (114)

Les Chinois sont vraiment dingues de photos, ils n’arrêtent jamais et nous sommes régulièrement invités à prendre la pause ! Si Lola se prête facilement au jeu, Pablo, lui en a déjà marre et ça ne fait qu’une semaine qu’on est en Chine!

Pingyao (247)Pingyao (179)Pingyao (74)Pingyao (166)Pingyao (181)Pingyao (241)Pingyao (243)Pingyao (246)

En rentrant au parking, notre guide Xia nous apprend que le temple Shaolin est actuellement fermé à cause de l’organisation de jeux de minorités ethniques dans la région. Nous avions vraiment très envie de faire cette visite et nous sommes super déçus. Mais nous le serons encore davantage en apprenant deux jours après, qu’en fait le temple était bien ouvert mais c’est juste qu’il y avait beaucoup de contrôles de police sur les routes de la région et qu’on n’aurait peut-être pas pu y accéder… Si nous avions clairement su ça nous aurions tout de même tenté la route mais notre agence n’a pas été très claire et nous avons dû faire des recherches par nous-mêmes pour avoir des réponses compréhensibles. Ah, la différence de culture ! Nous on aime bien tout comprendre, les Chinois, eux ils suivent ce qu’on leur dit parce que c’est comme ça ! Notre guide doit avoir bien du mal à nous comprendre, lui aussi. Je dis “notre” et pas “nos” car franchement autant Xia est bavard, souriant et agréable, autant Liu, le deuxième guide est totalement inexistant (d’ailleurs je me rends compte que je n’ai aucune photo de lui, c’est vous dire, on a l’impression qu’il n’est pas là!). On se demande vraiment à quoi il sert (hormis la possibilité de couper notre convoi en deux groupe squand nécessaire), car il dort en route et ne sait jamais répondre aux questions qu’on lui pose. Sauf que ce deuxième guide à un coût (300€ supplémentaires par famille) alors c’est un peux énervant. Et puis d’une manière générale on s’attendait à être mieux guidés dans le sens avoir des informations sur les sites qu’on allait visiter. Nous sommes déçus car les tarifs annoncés ne correspondent jamais à la réalité, on ne nous fournit jamais de plan des villes ou sites à visiter, bref nous devons faire par nous-mêmes, comme on en a l’habitude mais ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions. Et puis comme il s’agit de “guides nationaux”, on nous dit gentiment que si on veut des informations sur chaque site, il faut prendre un guide local à chaque fois!

Pingyao (2)

Finalement, au bout d’une semaine, le soleil nous quitte et la pluie fait son apparition sur la longue route qui nous mène aux alentours de Xi’An. Mais peu importe s’il pleut car la visite suivante est couverte, bien couverte même puisqu’il s’agit de la fameuse armée enterrée : une autre merveille de Chine. Il s’agit de statues funéraires de soldats et de chevaux destinées à protéger dans l’au-delà, l’empereur Qin Shi Huang, le premier empereur de Chine. Tout est incroyable dans ce site. Que ce soit le nombre de statues à taille réelle qui est estimé à 8000 sur l’ensemble des trois fosses (vous imaginez le temps et le nombre d’artisans que cela a dû nécessiter!). Le fait qu’elles n’ont été (re)découvertes qu’en 1974 par des agriculteurs. Le fait qu’elles aient été construites 3 siècles avant notre ère et qu’elles soient d’un réalisme et d’une finesse frappante. Le fait qu’elles aient toutes été détruites suite à des pillages et des incendies au fil des siècles qui ont suivi. Et le fait donc que des centaines de chercheurs et d’archéologues s’affairent à la reconstruire morceau après morceau, depuis des années (c’est d’ailleurs très intéressant de les voir travailler sur place). Ils sont quand même forts ces Chinois!

Xi'an - Armée enterrée (18)Xi'an - Armée enterrée (1)Xi'an - Armée enterrée (3)Xi'an - Armée enterrée (4)Xi'an - Armée enterrée (8)Xi'an - Armée enterrée (22)Xi'an - Armée enterrée (34)Xi'an - Armée enterrée (32)Xi'an - Armée enterrée (51)Xi'an - Armée enterrée (64)

Il faut aussi s’imaginer que ces statues étaient entièrement peintes de couleurs vives, qu’il y avait des chars en bois ainsi que des toits de paille (qui ont pourri avec le temps), et que les soldats portaient tous de vraies armes (épées, arbalètes, lances, boucliers…). D’ailleurs certaines épées sont même recouvertes d’acier chromé et on nous indique donc que les Chinois l’avaient inventé 2200 ans avant les Allemands et les Américains! Clignement d'œil

Xi'an - Armée enterrée (42)Xi'an - Armée enterrée (40)Xi'an - Armée enterrée (66)Xi'an - Armée enterrée (59)

A l’époque ils avaient déjà aussi inventé les semelles antidérapantes comme le montre cette statue d’archer :

Xi'an - Armée enterrée (56)Xi'an - Armée enterrée (58)

Nous quittons le site toujours sous la pluie et au moment où il est le plus envahi de touristes chinois! Nous avons bien fait d’en profiter dès l’ouverture!

Xi'an - Armée enterrée (71)

Depuis hier Miguel ne se sent pas bien du tout, comme un état grippal qui le rend tout flagada avec toux et maux de gorge en plus, pas top. Du coup il reste au chaud dans le camion avec Pablo qui joue pendant que Lola et moi prenons le métro pour aller faire un tour dans le quartier musulman de Xi’An. Notre guide ne nous avait pas très bien vendu ce quartier en nous disant que c’était uniquement une attraction touristique et que ça ne montrait pas comment vivent réellement les Chinois! Alors c’est sûr qu’il y a beaucoup d’échoppes pour touristes, notamment un nombre incroyable de petits restaurateurs qui proposent de goûter leurs produits (miam!)… mais il y a aussi beaucoup de  “vie courante”, des gens qui font la queue à la boulangerie et à la boucherie ! Bref,nous déambulons avec plaisir dans les différentes rues.

Xi'an - Quartier musulman (97)Xi'an - Quartier musulman (100)Xi'an - Quartier musulman (144)Xi'an - Quartier musulman (146)Xi'an - Quartier musulman (147)Xi'an - Quartier musulman (148)Xi'an - Quartier musulman (156)Xi'an - Quartier musulman (159)Xi'an - Quartier musulman (162)Xi'an - Quartier musulman (161)Xi'an - Quartier musulman (167)Xi'an - Quartier musulman (171)Xi'an - Quartier musulman (11)

Brochettes de crabes ou de poulpes, au choix!

Xi'an - Quartier musulman (154)Xi'an - Quartier musulman (95)

La grande mosquée et sa cour sont bien différentes de celles qu’on a vues précédemment. On dirait plutôt un temple.

Xi'an - Quartier musulman (106)Xi'an - Quartier musulman (141)Xi'an - Quartier musulman (119)Xi'an - Quartier musulman (121)Xi'an - Quartier musulman (134)Xi'an - Quartier musulman (140)Xi'an - Quartier musulman (107)Xi'an - Quartier musulman (112)Xi'an - Quartier musulman (114)

Non loin de là se situe la tour de la cloche qui porte bien son nom puisqu’autrefois on y sonnait tous les jours la cloche à l’aube.

Xi'an - Quartier musulman (7)Xi'an - Quartier musulman (6)

Et à l’inverse, tous les soirs au coucher du soleil on battait le tambour, dans la tour… du tambour !

Xi'an - Quartier musulman (13)Xi'an - Quartier musulman (15)Xi'an - Quartier musulman (46)Xi'an - Quartier musulman (40)Xi'an - Quartier musulman (37)Xi'an - Quartier musulman (38)

A l’intérieur il y a un musée et toutes les heures un petit concert bien agréable.

Xi'an - Quartier musulman (29)Xi'an - Quartier musulman (36)Xi'an - Quartier musulman (32)Xi'an - Quartier musulman (84)Xi'an - Quartier musulman (69)Xi'an - Quartier musulman (70)Xi'an - Quartier musulman (71)Xi'an - Quartier musulman (74)

Mais l’envers du décor c’est toujours ça :

Xi'an - Quartier musulman (73)

Par hasard nous tombons aussi sur un drôle de personnage. Il s’agit de Guandi, l’un des dieux les plus populaires de la religion chinoise. A la base c’est un personnage réel Guan Yu. Héros de guerre et considéré comme un modèle de vertu, il a fini par être déifié.

Xi'an - Quartier musulman (89)Xi'an - Quartier musulman (55)

En repartant de Xi’An, nos copains les Petits Bleus ont un léger accrochage avec un taxi qui leur a coupé devant. Juste une petite rayure mais il leur faut négocier un bon moment pour finalement lâcher l’équivalent de 15€ pour avoir la paix.

Chine - Sur la route (84)Chine - Sur la route (87)Chine - Sur la route (89)

La veille c’était Yoan (Un instant de Vie) qui avait abîmé l’aile d’une voiture en arrivant à un péage. La circulation en ville avec nos huit véhicules est vraiment problématique. Il n’y a pas de petites villes en Chine, enfin ce qu’ils appellent “petite” c’est déjà un million d’habitants quoi! Vous imaginez le stress à chaque fois? Car en plus d’être très vigilant sur les dangers publics qui déboulent de partout (notamment les deux-roues), il faut aussi faire attention à ne pas se perdre les uns les autres et ça c’est franchement galère. Notre guide préfère qu’on circule tous ensemble mais nous on trouve que c’est plutôt dangereux et qu’il vaudrait mieux se rejoindre tous à un point GPS à l’extérieur de la ville…

Le mauvais temps s’installe et le ciel reste désormais très couvert. Nous traversons d’innombrables ponts et tunnels. Les Chinois construisent de gigantesques infrastructures partout.

Chine - Sur la route (95)Chine - Sur la route (103)Chine - Sur la route (109)Chine - Sur la route (115)Chine - Sur la route (92)Chine - Sur la route (101)

Nous arrivons à l’ancienne cité de Zhaohua près de Guangyuan, dans une moiteur tropicale que nous n’avons jamais connue jusque-là en Chine.

Miguel est encore patraque et se recouche aussitôt arrivé. En temps normal j’aurais conduit à sa place pour qu’il se repose mais nous n’avons pris/payé le permis de conduire chinois que pour lui, je ne suis donc pas autorisée à conduire en Chine.

Lola reste aussi au camping-car pour dessiner pendant que je pars avec Pablo et les “Petits Bleus” me promener en ville. C’est beaucoup moins vivant et animé qu’à Pingyao mais on se plait quand même à déambuler dans les rues typiques, pavées.

Cité antique de Zhaohua (52)Cité antique de Zhaohua (32)Cité antique de Zhaohua (27)Cité antique de Zhaohua (22)Cité antique de Zhaohua (13)Cité antique de Zhaohua (9)Cité antique de Zhaohua (7)

On retrouve les mêmes boutiques de souvenirs et vendeurs que sur les autres sites touristiques, les champignons et maïs à sécher en plus !

Cité antique de Zhaohua (25)Cité antique de Zhaohua (24)Cité antique de Zhaohua (14)Cité antique de Zhaohua (26)Cité antique de Zhaohua (11)Cité antique de Zhaohua (5)Cité antique de Zhaohua (35)

On trouve des parcelles de terre cultivée à l’intérieur même des remparts.

Cité antique de Zhaohua (50)

Les Chinoises aiment se faire photographier en tenue traditionnelle, avec divers accessoires:

Cité antique de Zhaohua (59)Cité antique de Zhaohua (58)

Nous tombons sur des gens en train de jouer très sérieusement au mahjong.

Cité antique de Zhaohua (31)Cité antique de Zhaohua (30)

De retour au camping-car les enfants ont un peu de temps pour jouer tous ensemble, ce qui est finalement assez rare depuis que nous avons commencé le périple. A ce niveau là aussi il y a un peu de déception car ils s’étaient imaginé de longues soirées jeux tous ensemble mais en fait ils en ont rarement le temps car “ soit on roule, soit on visite “, comme ils disent !

Cité antique de Zhaohua (66)

L’étape suivante a de quoi réjouir les petits comme les grands et elle était très attendue : c’est la rencontre avec le panda géant dans la réserve de Chengdu. Comme d’habitude les Chinois font ça en grand et viennent en masse observer l’animal! Dès 7h30 nous faisons la queue comme eux malgré la pluie…

Chengdu - réserve de pandas (130)Chengdu - réserve de pandas (128)Chengdu - réserve de pandas (123)Chengdu - réserve de pandas (127)Chengdu - réserve de pandas (121)Chengdu - réserve de pandas (73)Chengdu - réserve de pandas (71)Chengdu - réserve de pandas (113)

Au premier abord, quand on voit tous ces spectateurs et ces enclos, on a quand même l’impression d’être au zoo et on apprécie moyennement. Mais cet endroit reste tout de même un centre très important pour la survie de l’espèce et surtout pour sa reproduction. Oui car en plus du gros problème de déforestation par l’homme qui détruit l’habitat naturel du panda et son unique source de nourriture, ce gros nounours pacifique est très fainéant, même au niveau de ses relations sexuelles! Ajoutez à cela une période de seulement quelques jours par an où la femelle est fécondable, et vous avez là une espèce en voie de disparition… Dans ce centre on a fait des recherches et on est capable de faire des inséminations artificielles qui fonctionnent avec des bébés qui se portent à merveille à la naissance! Quel bonheur de pouvoir les observer!

Chengdu - réserve de pandas (76)Chengdu - réserve de pandas (51)

On dirait vraiment des peluches et on aurait bien envie de les serrer dans les bras, même les gros qui pèsent en moyenne une centaine de kilos et qui ne font pas grand chose de leurs journées, à part dormir et manger du bambou! Certains plus jeunes sont un peu plus actifs et jouent ensemble pour le plus grand bonheur des spectateurs qui font des “oh” et des “ah” à chaque petite action !

Chengdu - réserve de pandas (54)Chengdu - réserve de pandas (56)Chengdu - réserve de pandas (61)Chengdu - réserve de pandas (65)Chengdu - réserve de pandas (38)Chengdu - réserve de pandas (68)Chengdu - réserve de pandas (5)Chengdu - réserve de pandas (14)Chengdu - réserve de pandas (116)

Chengdu - réserve de pandas (45)

Chengdu - réserve de pandas (48).JPG

Dans cette réserve on peut aussi observer le panda roux, très mignon aussi mais beaucoup plus petit, environ 5 kg seulement. Ici aussi il faut jouer des coudes pour prendre des photos!

Chengdu - réserve de pandas (90)Chengdu - réserve de pandas (92)Chengdu - réserve de pandas (97)Chengdu - réserve de pandas (101)Chengdu - réserve de pandas (100)Chengdu - réserve de pandas (108)Chengdu - réserve de pandas (88)

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

@ bientôt !Clignement d'œil

4 commentaires sur « Cités antiques, Armée de terre cuite et Pandas : encore une semaine bien remplie ! »

  1. vous nous vendez que du rêve…bonjour à la petite famille et chapeau bas pour toutes ces explications qui nous permettent de vivre l aventure a travers vous….
    j’espère que Miguel va mieux, nous c’est train train habituel métro boulot dodo
    et nous venons d’apprendre le décès de JACQUES CHIRAC.
    gros bisous .
    Franck

    J'aime

  2. Bonjour vous deux j ai été aussi a chengdu j avais visité le parc des penda mais il y avait plus de penda roux a ce moment la
    Vous avez été aussi en ville c est plutôt sympa
    Bon continuation
    Bise 《bichette》

    J'aime

Répondre à Titi Dumoulin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s