Infos pratiques Chine

CHINE : du 1er au 30 septembre 2019 (6550 km en 30 jours)

image

Visas :

Nous avons fait notre demande à l’ambassade de Chine à Ulan Bator en Mongolie et ce n’était pas une mince affaire ! 4 étapes sont nécessaires :

Récupérer les formulaires : Le lundi avant midi on a récupéré à l’ambassade le nombre de formulaires nécessaires. Un par personne, c’est long à remplir, c’est une feuille A3 en recto verso ! Nous avons choisi de ne pas mentir et de dire que nous arrivions par voie terrestre avec nos véhicules. Nous avons fourni le programme de notre agence chinoise. Il y a beaucoup de photocopies à joindre au dossier, ça nous a bien pris l’après-midi pour faire le dossier au complet, mais rien de compliqué. Nous avons demandé 30 jours mais on a vu que certaines familles avaient demandé 45 jours pour avoir une marge de manœuvre en cas de souci. Nous avons aussi fait le choix de joindre une lettre explicative pour justifier de notre passage en Turquie. En effet, ce n’est pas officiel mais le tampon de ce pays sur votre passeport (français ou belge) pose problème à l’ambassade d’Oulan Bator. Ceux qui n’ont pas fait cette lettre n’ont pas obtenu leur visa.

Faire la queue pour avoir un rendez-vous : Le mardi, dès 5h du mat nos hommes sont allés faire la queue sur le trottoir de l’ambassade où de nombreux Mongols attendaient également. Femmes et enfants les ont rejoints un peu avant l’ouverture à 9h. La queue se sépare alors et les « étrangers » sont placés sur le côté droit de la porte d’entrée. On est ensuite reçu un par un pour regarder si notre dossier est bien complet et apte à être déposé. S’il manque une pièce ou que quelque chose n’est pas bien rempli, la secrétaire vous note ce qui ne va pas. Leur anglais est limité et leur sourire aussi ! Pour nous elle a tiqué en voyant notre lettre sur la Turquie, ne comprenant pas (ou feignant de ne pas comprendre ?) pourquoi on écrivait cette lettre.En fonction de votre ordre d’arrivée vous allez recevoir un ticket de rendez-vous pour le lendemain, le vendredi ou le lundi suivant.

Faire la dépose de votre dossier et payer : vous vous présentez le jour de votre ticket( le mercredi matin pour nous) et vous pouvez enfin déposer votre dossier. On a eu le droit à un mini-entretien individuel, pour la forme, nous demandant si nous étions déjà allés à Hong-Kong ou Macao, si c’était notre première fois en Chine et ce que nous allions y faire… La secrétaire a encore tiqué sur notre lettre spéciale, nous demandant pourquoi nous faisions cette lettre et où nous avions l’information comme quoi elle était nécessaire…

Il est possible de demander son visa en urgence pour le lendemain ou grande urgence pour le jour même, il suffit de payer plus cher (le double je crois). Nous c’était pour le lundi suivant après 16h, 30$ par passeport payable en espèces dans une banque juste à côté de l’ambassade, contre reçu.

Récupérer vos visas : gros stress au moment du verdict, d’autant que plusieurs autres familles avaient eu un refus juste avant. On nous a d’ailleurs fait mettre sur le côté comme les autres qui avaient été refusées, puis on nous a demandé d’inscrire précisément le ou les sites internet sur lesquels apparaissaient l’information de faire cette fameuse lettre. On était persuadés d’être refusés quand finalement on nous tend nos passeports avec nos précieux sésames à l’intérieur ! Soulagement !

Entrée depuis la Mongolie par Erenhot en convoi de 8 véhicules:

A la sortie de Mongolie on nous a fait payer une taxe de route mais malgré qu’on ait reçu un ticket on n’est pas sûr de son caractère obligatoire (150 yuan ou 22€), d’autant que Pascal des BAAM a réussi à passer sans la payer. Cela ne nous a pas mis en joie pour l’entrée en Chine !

Dès notre arrivée nous garons les véhicules et nous sommes pris en charge par un policier qui parle anglais et nous guide pour faire notre immigration. Pour les personnes, le ton est vite donné, tout est très moderne à la douane, avec prise d’empreinte (pour les adultes et ados) et photo automatique au guichet. Rapide.

De l’autre côté nous attend un de nos deux guides qui se présente et discute un peu avec femmes et enfants pendant que les hommes sont retournés aux véhicules pour faire l’importation temporaire. Ils contournent la douane puis font un arrêt pour contrôle : un douanier monte vite fait à l’arrière pour vérifier qu’il n’y a personne. Ensuite ils se garent face à la douane, jusqu’au lendemain. Les douaniers demandent si nous avons à bord des guides touristiques et cartes géographiques du pays. Les Hakuna sont les premiers à passer et répondent que oui. Les douaniers demandent à les voir, en fait ils veulent vérifier si certaines régions apparaissent bien comme faisant partie de la Chine (Taiwan, Hong Kong, Tibet…). Le contrôle commence et les Hakuna se font confisquer leur guide ! Pour la suite ils ne visitent qu’un véhicule sur deux et de manière très succincte alors qu’on s’attendait à une fouille très serrée de la part des Chinois… C’est ça avec eux, il ne faut jamais trop chercher à comprendre !

Donc, on ne sait pas vraiment pourquoi mais il faut laisser nos véhicules jusqu’au lendemain matin ! C’est pour cela qu’on doit aller dormir à l’hôtel à la ville d’Erenhot située à quelques kilomètres. Un bus prévu par notre agence chinoise vient chercher nos 8 familles, ce qui fait 31 personnes plus nos deux guides !

Le lendemain matin, les chauffeurs retournent donc aux douanes pour reprendre les véhicules et vont ensuite en ville dans un bureau de police pour faire les permis de conduire (aucun examen de conduite n’est nécessaire, c’est juste du papier) et les plaques d’immatriculations chinoises qui sont des feuilles plastifiées avec la traduction de la carte grise au dos. Elles doivent être scotchées derrière le pare-brise. Une bonne idée est de la prendre en photo pour la montrer aux guichets d’entrée des péages car ils ne peuvent pas les lire en automatique.

Frontière chinoise (6)Frontière chinoise

L’obligation de l’agence chinoise :

Pour circuler avec son propre véhicule en Chine il faut obligatoirement passer par une agence qui vous fournit un guide 24h/24. Forcément cette prestation a un coût et pour le réduire on se rassemble à plusieurs familles et on fait des devis dans plusieurs agences. Sur cette partie nous nous sommes complètement laissés porter, à savoir que nous avons rejoint en janvier (donc 9 mois avant), un groupe qui était déjà formé et dont l’itinéraire était déjà prévu. C’est Yoan, de « Un instant de vie » qui s’est occupé de tout cela. Donc chapeau pour le boulot réalisé et hors de question pour nous de porter un jugement dessus. Mais avec le recul nous pouvons clairement dire ce qui ne nous a pas convenu afin que d’autres familles puissent faire les choses différemment, si elles le souhaitent évidemment !

· Parcours trop long : presque 7000 km étaient prévus, nous avons sauté des étapes et n’en avons fait « que » 6550 mais c’était encore trop pour nous. Nous avons fait de gros détours pour visiter des sites, certes très intéressants et très connus, mais honnêtement il y a tellement à voir en Chine qu’il n’est pas nécessaire (de notre point de vue) d’en faire autant. Il vaut mieux opter pour un chemin plus direct.

· Trop de visites touristiques, du coup, nous ne les avons pas toutes appréciées à leur juste valeur car on était franchement fatigués (parents comme enfants). Bien sûr il n’y a aucune obligation de les faire mais une fois qu’on a rejoint le parking du site, on se dit souvent que c’est dommage de ne pas y aller…

· Trop de véhicules : nous étions donc 8 et c’est franchement trop pour se déplacer en convoi sereinement, surtout avec des guides qui ne l’ont jamais fait ! 4 véhicules me semble être le maximum à envisager. Car sinon on perd beaucoup de temps aux péages, aux stations-service, aux bivouacs et dans les prises de décisions aussi ! Et encore nous étions dans un groupe plutôt sympa, où il n’y a pas eu de clash car chacun savait écouter les autres et faire des compromis. La conduite en ville est impossible à 8, on se perd tout le temps et on risque des accrochages sans arrêt. Voilà donc pourquoi nous et deux autres familles avons décidé au bout de 17 jours de ne plus rouler en convoi et de rejoindre les autres le soir ou le lendemain. Les guides et l’agence ont tenté de nous en dissuader mais sans réel argument puisqu’en fait nous en avons PARFAITEMENT le droit ! Et j’insiste sur ce fait pour les prochains car nous, ça nous a soulagés de partir sereinement, en toute légalité. Bien sûr dans notre groupe tout le monde n’a pas apprécié cette décision, mais c’est quelque chose de très personnel et pour nous c’était vital car nous ne supportions plus les manquements de nos guides.

Notre agence, China exploration à Chengdu, et nos guides Xia et Liu :

Les guides, tiens ! (re)parlons-en ! Vous pouvez retrouver dans mes autres articles les différents problèmes que nous avons rencontrés avec eux. Pour faire bref nous avions opté pour deux guides (francophones) afin de pouvoir diviser le convoi en deux groupes en cas de problème. Mais un seul aurait largement suffi puisque le deuxième (nommé Liu) était inexistant, incompétent, complètement inutile. Sauf que chaque famille a payé 250€ de plus pour l’avoir ce guide, alors forcément ça énerve un peu !

Avec l’autre guide, Xia, le contact était beaucoup plus agréable, et honnêtement il a su rebondir sur diverses situations, ça nous ne pouvons pas lui enlever. Il a su par exemple très bien accompagner certains du convoi qui ont eu des ennuis mécaniques ou des accrochages. Il a également très bien joué son rôle de guide auprès de familles avec qui il était plus en contact, lors de visites de sites en nombre réduit par exemple, ce qui n’a pas été notre cas. Nous ne l’avons finalement jamais eu à bord de notre camping-car et n’avons pas lié de contact particulier avec lui. Je pense que c’est un très bon guide pour un nombre plus restreint de véhicules. Là il n’a pas mesuré la difficulté de nous mener tous les 8 sans avoir au préalable bien organisé cela.

Mais justement ce n’est pas à nos guides que revient la principale faute de notre mécontentement. C’est avant tout à l’agence qui n’a fixé aucune limite de véhicules. Nous avons bêtement pensé que c’est parce qu’elle en avait l’habitude mais absolument pas ! C’est uniquement pour un intérêt financier, comme nous d’ailleurs qui avons accepté d’être aussi nombreux, simplement pour faire baisser la note. Nous avons payé 1480€ par véhicule quand la plupart du temps c’est au moins 2000€.

Et puis ce qui a vraiment été compliqué pour nous c’est la différence entre nos attentes et la réalité. Nous pensions être « guidés » avec des explications sur les sites à visiter par exemple, avec les tarifs (justes) et les horaires mais ça n’a jamais été le cas et l’agence n’avait absolument rien anticipé pour les emplacements du soir, nos guides devaient gérer au jour le jour et c’est bien pour ça qu’à 8 gros véhicules, c’était un fiasco !

Nos idées pour limiter les déceptions :

· Bien réfléchir à l’itinéraire et aux visites souhaitées, penser à se garder des jours off ou des endroits où rester 2 nuits, c’est fort appréciable.

· Bien demander à l’avance à votre agence quel est le rôle des guides, s’ils connaissent les régions et sites touristiques que vous allez visiter. Nous aurions bien aimé avoir des plans des villes ou sites par exemple. Demander les prix des sites à l’avance (enfant/adulte).

· Demander si les guides peuvent être joignables par whatsapp. C’est tout bête mais dans notre groupe seulement 2 ou 3 personnes pouvaient joindre les guides car ils n’avaient pas Whatsapp ni Facebook (merci la censure chinoise) et nous nous ne pouvions pas avoir Wechat sur nos téléphones sans être parrainés par un Chinois qui est limité en nombre de parrainages… super pratique !

· Ne pas s’attendre à une prestation de guide comme on peut l’imaginer en Europe, ils sont principalement ici pour nous assister dans les papiers pour le véhicule à la frontière, nous emmener d’un point A à un point B et nous assister en cas de problème.

· Ne pas hésiter à ne pas rouler en convoi mais à demander les points GPS du soir. C’est légal et nous ne sommes pas les premiers à le faire. On nous a laissé entendre que les guides négociaient pour nous les tarifs des péages mais c’est faux. Nous sommes toujours passés en catégorie 1 même quand nous roulions seuls. Une seule fois nous avons été enregistrés en catégorie 2, nous leur avons signalé et ils ont modifié pour que l’on paye le bon prix. Pour les contrôles police, pas de problème non plus en étant seuls, au pire s’ils vous demandent si vous n’êtes pas accompagnés vous leur montrez votre contrat avec les coordonnées de l’agence.

· Vérifier aussi que l’agence prend bien en charge la caution qui est demandée à l’entrée du pays. Certaines agences ne le font pas et c’est une grosse somme à avancer. Certaines agences prennent aussi à leur charge la nuit d’hôtel à l’arrivée à Erenhot, ce n’était pas notre cas mais ça peut être intéressant de le négocier.

Au final je ne peux pas vraiment recommander notre agence China Exploration mais je ne peux pas non plus vous dire qu’elle est pire que les autres. En effet, nous avons déjà lu des récits d’autres voyageurs passés par d’autres agences et qui n’étaient pas spécialement contents d’eux non plus ! La mentalité chinoise est tellement différente de la nôtre ! Nous ne voyons pas le tourisme de la même manière et encore moins quand on est en voyage au long cours comme nous ! Nos guides ne comprenaient pas quand on disait ne pas vouloir faire telle ou telle visite, ni quand on voulait aller sur des entrées moins touristiques… Eux ils adorent la foule et le nombre, nous pas du tout ! Eux ils adorent suivre un groupe et un guide qui hurle dans son haut-parleur, nous pas du tout ! Eux ils veulent nous emmener sur des parkings payants et sécurisés quand nous on préfère un endroit en nature… Ce n’est pas le même fonctionnement, c’est comme ça ! Il faut faire avec !

Assurance véhicule :

Elle est contractée par l’agence en amont. Ne pas hésiter à la demander à votre guide qui la conserve. Il n’était pas très chaud pour nous la laisser mais quand nous avons décidé de rouler seuls nous ne lui avons pas laissé le choix.

Monnaie :

Le Yuan. 1 € = 7.865 yuan.

Monnaie chinoise - yuan (6)

Impossible de payer quoique ce soit avec nos cartes bancaires étrangères en Chine. Il nous faudra systématiquement retirer des espèces. Les Chinois eux payent tout par Wechat en scannant des QR codes : des transports en commun aux supermarchés en passant par le petit vendeur de légumes du coin de rue et même les distributeurs de PQ (c’est gratuit mais il faut quand même le déclencher avec Wechat)

Pékin - divers (1)Pékin - divers (2)

Gasoil / GPL

Le prix varie d’une région à l’autre : entre 6.15 et 6.75 Yuans. Le gasoil est de très bonne qualité, ça change de la Mongolie ! Du coup on consomme moins, d’autant qu’on a fait presque que des autoroutes.

Pas de possibilité pour remplir les bouteilles de GPL en Chine.

Sur la route :

Nombre inimaginable de caméras de surveillance ! C’est complètement fou ! A toutes les intersections, feux tricolores… Sur l’autoroute, dans les tunnels, on est sans arrêt flashés ! Nous ils ne peuvent pas prendre en photo nos plaques temporaires mais pour les Chinois ils calculent les excès de vitesse sur longue distance, les doublements sur lignes blanches…

Mais pour autant les Chinois ne conduisent pas bien du tout ! Ils doublent aussi bien par la droite que la gauche, changent de voie comme s’ils étaient seuls au monde, s’arrêtent sans prévenir…

Les rares fois où nous avons pris les nationales ou en ville, on est vite affolé par le nombre de deux-roues qui débarquent de n’importe où, et bien sûr personne ne porte de casque !

Chine - sur la route (80)Chine - sur la route (79)Chine - Sur la route (117)Chine - Sur la route (116)Chine - sur la route (2)Chine -sur la route (5)

Et puis la taille des villes est impressionnante, pour eux c’est petit à un million d’habitants ! Vous imaginez ? Alors c’est une grosse circulation et des périphériques à n’en plus finir, on n’aime pas ça du tout !

Chine - sur la route (19)Chine - sur la route (13)

Nous avons passé beaucoup d’heures à rouler, l’avantage est que sur autoroute on pouvait faire école. Sinon les enfants restaient couchés quand on partait tôt le matin ou bien ils lisaient ou regardaient l’ordinateur. C’est d’ailleurs grâce à ces nombreuses heures de route que Pablo s’est mis réellement à lire des livres tout seul, il dévore sur liseuse les “Cabane Magique”!

Chine- sur la route (13)Chine - sur la route

Un nombre incroyable de tickets de péages:

Chine- sur la route - tickets péages

Accrochage des “Petits Bleus” avec un taxi et tout de suite beaucoup de curieux qui viennent observer…

Chine - Sur la route (87)Chine - Sur la route (84)Chine - Sur la route (89)

Eau :

Dans les stations-service des autoroutes on peut faire le plein d’eau, en général pour 10 yuans.

Bivouacs/Sécurité :

Nous avons donc suivi au début les parkings choisis par nos guides qui sont essentiellement les parkings des sites touristiques à visiter. Entre 10 et 50 yuans en moyenne par jour. Parfois des aires d’autoroutes aussi.

Quand nous avons roulé seuls, c’était bien entendu plus facile de trouver des bivouacs libres mais pas tant que ça non plus car beaucoup de constructions partout. Nous avons eu la chance d’être bien guidés par notre ami Pascal des BAAM qui avec son véhicule plus petit est souvent parti en éclaireur pour trouver des endroits sympa en bord de rivière, où jamais personne ne nous a rien dit. Les Chinois au quotidien sont très agréables, souriants et prêts à vous aider; rien à voir avec le « touriste chinois » qui dès qu’il est en groupe devient un mouton qui ne réfléchit pas, vous bouscule et vous manque de respect…

Internet/Téléphone :

Notre forfait Free à 20€ fonctionne depuis juillet en Chine pour internet mais pas pour les communications téléphoniques. En plus la connexion via Free ne nécessite aucun VPN et ça c’est quand même super cool ! Bizarre car tout est tellement surveillé en Chine ! Pour ceux qui ont acheté une carte SIM locale rien ne fonctionne sans VPN, comme nous l’avions vécu en Iran. Et encore certains VPN ne fonctionnent qu’un temps. Nous, nous avons pu aller sur FB et autres sans problème.

Décalage horaire :

La même heure qu’en Mongolie donc 6 heures de plus qu’en France.

Nourriture/Restos :

Après la Mongolie, on retrouve avec plaisir le choix dans les fruits et légumes, bien qu’on ne les connaisse pas tous et que parfois on a de drôles de surprises ! Dans les supermarchés il y a aussi beaucoup de produits qu’on ne connait pas ou qu’on ne reconnait pas car tout est écrit en chinois ! Les rayons sont bien rangés, les produits alignés et il y a toujours une vendeuse pour tenter de nous aider même si personne ne parle anglais. Malheureusement il y a aussi beaucoup de produits suremballés.

Nous avons souvent mangé dans des petits restos de délicieuses soupes de nouilles. Nous avons moyennement apprécié le « hotpot », peu goûtu et pas très copieux. Contre toute attente il n’y a pas en Chine de « restaurant chinois » comme on l’entend en France, avec buffet à volonté ! Quand il y a des buffets on choisit juste le ou les plats souhaité(s). Pas de nems, non plus ! Ça c’est vietnamien !

Chine - sur la route (13).JPG

Sortie de Chine vers le Laos à Mohane/Boten:

Beaucoup de monde qui comme d’habitude se bouscule pour être les premiers mais aucune difficulté. On se pose même la question de savoir si la présence de nos guides est vraiment indispensable… Rien à payer et on peut garder en souvenir la plaque et le permis chinois !

Et voilà donc notre budget total dépensé pour la Chine :

image

Mais je vous donne aussi mon joli camembert sans l’agence pour une idée plus juste de nos dépenses quotidiennes :

image

Un commentaire sur « Infos pratiques Chine »

  1. Et bien, un grand bravo pour toutes ces infos, très utiles.
    Du vrai travail de prof!
    En vous souhaitant de beaux bivouacs
    Amicalement
    Catherine et Eric DOITEAU
    La Rivière
    72610 BERUS
    06 34 12 65 22

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s