Infos pratiques Laos

Du 30 septembre au 28 novembre 2019 —  2724 km en 60 jours (tranquille!)

Laos itinéraire

Visas :

Se fait directement à la frontière : une photo d’identité et des formulaires à remplir, 30$/ par personne. Si vous voulez rester un mois supplémentaire il est plus intéressant de sortir du pays et de faire un nouveau visa plutôt que de faire la prolongation (sur Ventiane ou Luang Prabang) car c’est 20000 kips par jour supplémentaire et par personne (donc plus du double) mais les enfants de moins de 15 ans ne la payent pas!

Entrée depuis la Chine par Boten :

Enfin une douane qui se passe assez vite. Nous avons payé une taxe de 10000 kip/personne et une de 50000 pour l’importation temporaire du véhicule (TIP). Comme elle n’était que d’un mois nous avons dû la renouveler à Ventiane (à la douane du pont de l’amitié sur Ioverlander). Pas besoin de Carnet de Passage en Douane mais dans l’idée ça peut être mieux pour ne pas avoir ce renouvellement à faire et même pas de TIP du tout. Seulement les douaniers ont accepté de tamponner le CPD des uns mais pas des autres et ceux qui l’ont eu de tamponné ont aussi payé la taxe alors ???

Aucune fouille du véhicule.

Frontière Laos (1)

Assurance véhicule :

Nous l’avons prise à Luang Namtha à 60km de la frontière (point Ioverlander). 10300 kip (environ 10€) pour un mois puis renouvellement à Ventiane.

Monnaie :

Le kip (il n’y a pas de centimes tellement ça ne vaut pas grand-chose). 1 € = 9600 kips.

Que des billets, pas de pièces.

On peut retirer dans presque tous les DAB mais ATTENTION aux frais locaux ! Le moins cher qu’on ait trouvé c’est 20 000 kips pour 1 500 000 kips retirés, dans les banques BCEL (en rouge et blanc).

Pour les paiements par carte bancaire c’est possible que dans certains supermarchés ou restaurants mais avec 3% de frais.

Monnaie Laos- kip (2)

Gasoil / GPL

Le prix varie un peu d’une station à l’autre et d’une région à l’autre mais souvent entre 8400 et 8900 kips le litre. La qualité du gasoil est moyenne.

Pour le GPL nous avons réussi à faire remplir nos bouteilles de gaz près de Vientiane pour 6000kip/litre (point Ioverlander).

On voit aussi plein d’essence en vente en bord de route pour les moteurs de bateaux ou motoculteurs, non ce n’est pas de la grenadine!

Divers- essence

Climat :

Début octobre c’est la fin de la saison des pluies et nous avons plutôt eu de la chance de ce côté-là. Un seul gros orage sur Luang Prabang, sinon ensoleillé presque tout le temps. Chaud voire très chaud tout le temps aussi (35°) ! Surtout sur Luang Prabang et Vientiane. Nous avons vraiment apprécié la relative fraîcheur sur la boucle de Takhek et surtout sur le plateau des Boloven.

Par endroits nous avons dû nous protéger des moustiques en soirée mais au final pas tant que ça. On a régulièrement croisé des bébêtes plus ou moins sympathiques… et beaucoup de chiens errants.

Tat Kuang Si Waterfalls (111)Champassak - Vat Phu (35)Tat Kuang Si Waterfalls (97)4000 îles - Don Khong Island - araignée (2)Divers- millepattesCircuit La boucle - Grotte Kong Lor - Natane (62)

Sur la route :

En venant de Chine on a vraiment trouvé les routes en mauvais état, surtout dans le nord. En fait les axes principaux ça va, avec parfois quelques trous surprenants mais dès qu’on emprunte le réseau secondaire c’est soit tout pourri soit des pistes recouvertes d’une poussière très fine qui s’infiltre partout dans le camping-car ! A tel point que ça déclenche notre alarme incendie à chaque fois et que nous avons dû l’ôter ! On imagine très bien que ces pistes sont impraticables pendant la saison des pluies.

Par contre il y a peu de circulation sur l’ensemble de ces routes, à part aux abords des frontières, notamment celle du Vietnam où circulent d’énormes poids-lourds comme s’ils étaient seuls au monde.

Il faut surtout faire attention aux piétons sur les bas-côtés, beaucoup de très jeunes enfants, c’est effrayant surtout sur les routes de montagne du nord. Quand on tombe à la sortie des classes il y a des vélos et scooters qui déboulent de partout !

La Police est vraiment peu présente sur les routes, nous nous sommes fait contrôler une seule fois en deux mois, ils ont vérifié l’assurance.

Il y a quelques péages au niveau des routes de Paksé, celle qui va vers le temple de Champasak et celle qui va sur le plateau des Boloven (environ 1 ou 2€ à chaque fois).

Laos - sur la route (6)Circuit La boucle - Grotte Kong Lor - Natane (52)

Eau :

Nous avons trouvé à faire le plein dans quelques stations-service mais surtout dans les temples où nous avons bivouaqué. Il y a très souvent un bloc sanitaire accessible à tous, avec parfois même des douches.

Bivouacs/Sécurité :

Nous n’avons ressenti aucune insécurité au Laos. Il n’y a que dans le nord où la police est venue nous déloger deux fois du bivouac que nous avions trouvé en nous disant que c’était pour notre sécurité. Comme il faisait nuit à chaque fois nous leur avons demandé de nous trouver un autre endroit, ce qu’ils ont fait sans problème.

Pour le reste du pays nous n’avons pas eu de difficulté à trouver : bords de rivière, lac ou chutes d’eau sont nos préférés ! Par facilité, notamment dans les villes, nous avons aussi pas mal dormi dans l’enceinte des temples qui sont de véritables lieux de vie très intéressants à observer, avec parfois de bons échanges avec les moines. Par contre ce ne sont pas les endroits les plus silencieux !

Sur la route - bivouac temple (17)Sur la route - bivouac temple (9)Savannakhet - bivouac temple (36)

 

Contacts avec les locaux :

De manière générale les Laotiens sont vraiment souriants et agréables. Dès notre entrée dans le pays on a senti une ambiance relax et détendue. C’est peut-être dû aux innombrables hamacs accrochés un peu partout et qui invitent les Laotiens à ne rien faire? Ils ont l’air doué pour la sieste et ce n’est pas rare que nous réveillons un vendeur pour qu’il nous serve!

Plateau des Boloven - Tad Lo -  village (20)Nong Khiaw - balade au viewpoint (49)

Ils viennent parfois faire les curieux autour du camping-car mais rien à voir avec les Mongols ou les Chinois ! Ils restent souvent à distance et quand on les invite à rentrer pour visiter, souvent ils refusent… sauf si on insiste !

La barrière de la langue est bien présente et c’est frustrant. Peu de personnes parlent anglais en dehors des villes et nous nous contentons souvent des phrases de base. En plus nous avons vraiment pris notre temps dans ce pays en restant 2 mois et nous aurions vraiment aimé approfondir les échanges. Peut-être aussi parce que cela fait maintenant plusieurs années que nous sommes sur les routes, nous sommes de plus en plus frustrés par ce manque de communication.

 

Bivouac - rencontre (8)Thakhek - rencontre avec les moines (4)

Déchets :

Là aussi, nous avons de plus en plus de mal à supporter ce manque de respect de la nature. Et encore, comme on vient de rentrer au Cambodge, on trouve que le Laos était propre à côté…

La plupart des habitants brûlent eux-mêmes leurs déchets car il n’y a du ramassage que dans les villes de taille moyenne. Mais souvent ils jettent tout dans les rivières ou le long de la berge au-dessous de leur maison, ce qui revient au même.

L’usage des sacs plastique est systématique et nous devons insister pour ne pas en recevoir lorsque nous faisons nos courses sur les marchés.

Voilà ce que les enfants ont sorti du Mékong en quelques minutes lors de notre dernier bivouac au Laos, et je ne vous raconte pas les sacs poubelles qu’on a vu passer au loin…

Bivouac- Chutes de Khon Phapheng (14)

Internet/Téléphone :

Le roaming ne fonctionne pas au Laos. Nous avons pris une carte SIM locale chez Unitel qui fonctionnait presque partout. Plusieurs offres, environ 1€ le giga pour un mois et 1€ la carte sim.

Il y a du réseau Wifi un peu partout car beaucoup de restos, bars, guesthouse…

Décalage horaire :

Avec l’heure d’hiver en France, nous avons 6 heures d’avance.

Nourriture/Restos :

Les marchés sont bien achalandés au niveau fruits et légumes. Les ananas et pastèques sont souvent à 10000 kip la pièce, les bananes c’est 5000 kip la « grappe », les mangues entre 15000 et 18000 kips le kilo. Les pommes et les raisins sont plus chers. Les légumes c’est aussi souvent entre 8000 et 15000 kip le kilo. Nous avons pris quelques fois de la viande mais il faut y aller de bonne heure le matin pour en avoir de la fraîche ! le kilo de porc est à 35000 kip et celui de bœuf à 65000 kip en moyenne. Nous mangeons beaucoup d’œufs : 1000/pièce

La vie locale n’est donc vraiment pas chère au Laos. C’est bien évidemment les produits importés qui le sont, ceux que l’on trouve essentiellement dans les grandes villes. Nous avons d’ailleurs volontairement évité les supermarchés pour expatriés où l’on trouve du Nutella à 12€, de la Vache qui rit à 5€ ou des parts de Brie à 7€ ! Le lait est une denrée rare, on le trouve souvent en briquette de 25cl avec paille, voire déjà sucré. C’est rare de le trouver en litre et il est entre 1€20 et 1€50 car il vient d’Allemagne. Le beurre aussi par exemple coûte plus cher qu’en France et en plus il est légèrement sucré… Pour le pain on pensait en trouver plus facilement que ça, en fait ça dépend des régions. Il n’est pas cher mais c’est du vent ! Je continue à faire du pain régulièrement mais avec l’humidité ambiante mon levain n’est pas très en forme et en plus je peine à trouver de la farine qui ne soit pas de la farine de riz ! Elle est souvent importée aussi (entre 12 et 15000 kip le kilo).

Nous avons aussi beaucoup mangé dans la rue, des nems, des portions de riz frit et autres petits plats à moins de 2€ par personne. Nous nous sommes régalés de jus de fruits frais à 1€, surtout à Luang Prabang et puis la Beerlao, bière locale est aussi à 1€ les 600ml !!

4000 îles - resto (12)Vie quotidienne -resto (1)Vang Vieng (51)Thakhek - marché (5)

Visites/loisirs/tourisme :

Les sites payants sont essentiellement des sites naturels : points de vue, cascades, grottes, lagoons, car ils sont entretenus et aménagés par les locaux. L’entrée est souvent entre 5000 et 20000 kips l’entrée sauf pour la grotte de Khon Lor qui est à 60000 kips et les dernières chutes d’eau près de la frontière du Cambodge (55000), vraiment touristiques. Certains temples sont payants aussi, rarement plus de 20000 kip.

Nous avons vraiment apprécié la journée passée à Nong Khiaw avec balade en bateau, grotte, cascade, village typique et retour en canöé pour 550000 kips pour nous 4 (pique-nique et eau inclus).

Les massages sont aux alentours de 10€ l’heure ça dépend si vous prenez avec ou sans huiles. C’est plutôt tonique !

Voilà donc notre budget dépensé pour le Laos:

image

Sortie du Laos vers le Cambodge:

Aucune difficulté si ce n’est une taxe de sortie à payer ou une pseudo-taxe ! Disons qu’il y a bien un panneau indiquant le tarif de la taxe à payer qui est de 1$ ou 10000 kips par personne mais il semblerait que ce soit une ancienne taxe qui n’a pas lieu d’être vu qu’elle n’est pas réclamée à toutes les frontières, qu’on n’a pas de reçu et qu’avec de la patience on peut réussir à la négocier voire ne pas la payer du tout ! Nous en avons payé deux sur quatre car il nous restait des kips…

 

Nous avons tous les 4 adoré ce pays et sommes ravis d’avoir bien pris le temps de le parcourir, deux mois complets, c’était parfait! C’est vraiment une destination tranquille que l’on recommande aux amoureux de la nature et aux voyageurs petit budget Rire

 

@ bientôt au Cambodge Clignement d'œil !

2 commentaires sur « Infos pratiques Laos »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s