Bilan 16 mois à bord de Harry

C’est toujours un exercice un peu compliqué que de prendre du recul sur ce que nous avons vécu! C’est à la fois vertigineux de repenser à tout ce que nous avons pu voir et faire en voyage, mais c’est aussi parfois douloureux de se dire que c’est fini! Par ailleurs, on se dit également que c’est passé franchement vite malgré tout!

Alors pour commencer, petit retour sur nos plus et nos moins dans chacun des pays traversés:

Maroc :

On a aimé les retrouvailles et rencontres avec d’autres voyageurs notamment nos “Croods”: Olivier, Val, Nelo et Zoltan avec lesquels nous avons passé pas mal de temps. Olivier nous a fait voler en parapente (une première pour les enfants) et initiés à l’escalade. Les enfants se sont extrêmement bien entendus entre eux. Nous avons aussi apprécié le faible cout de la vie au Maroc, le climat, les beaux paysages de la région de Tafraout et la gentillesse des Berbères.

Tafraout - entre voyageurs (3)

Espagne :

Ce n’est pas vraiment en lien avec le pays mais c’est ici que ça nous est arrivé: on n’a pas aimé mais alors pas aimé du tout la panne en bord d’autoroute suivie d’une semaine d’attente  pour les réparations et d’une grosse facture de 5000€ à régler !

Mais cela nous a permis d’apprécier la solidarité entre voyageurs et de faire la connaissance de My tiny school qui nous ont proposé de partager la maison qu’on leur prêtait, pendant la réparation de notre camping-car. Nous avons aussi bien aimé la visite d’amis et de la famille. Nous apprécions toujours autant ce pays, sa langue et ses spécialités culinaires.

Entre voyageurs - avec My Tiny School (6)

Suisse :

Nous avons adoré retrouver nos copains les Croods. Miguel a bien aimé bosser aux côtés d’Olivier. C’était chouette aussi de rencontrer ou revoir d’autres voyageurs : les Hakuna Matata, Convoi d’Anges Heureux et La vie devant, les kilomètres derrière! Y’en a des voyageurs en Suisse! Et nous nous sommes régalés de fromage et de chocolat bien sûr ! En revanche on n’a pas trop aimé le grand froid (à part Lola)! La neige c’est sympa mais pas au mois de mai!

Charmey sous la neige (2)

République Tchèque :

On n’a fait que le parc de la Suisse Bohémienne mais on a trouvé ça très beau!

Parc de la Suisse Bohémienne (48)

Pologne :

On n’a fait que Varsovie mais on a beaucoup aimé!Rire

Varsovie (58)

Lituanie :

On a beaucoup aimé nos retrouvailles avec Susanne, un an et demi après… mais on aurait tant aimé que son mari Richard, soit toujours là lui aussi. Nous avons été émus de revoir le château de Trakaï et de refaire des promenades en barque sur le lac…

Trakai chez Susanne (34)

Lettonie :

On a bien aimé les bivouacs nature en bord de lac et les retrouvailles avec les familles de voyageurs : Hakuna Matata, Junarost, et les Yaka.

Lac Ikskile entre voyageurs (2)

Russie :

On a apprécié la gentillesse des Russes, la richesse de Moscou et des villes de l’anneau d’or. On a  été surpris par la beauté des paysages de l’Altaï et on a adoré y retrouver nos copains les Mollalpagas ( en ayant fait la surprise aux enfants!)

On a moins aimé les longues heures de route car on n’avait que 1 mois pour traverser tout le pays, Miguel n’a pas du tout aimé les gros camions qui roulent comme des sauvages!

Moscou by night (13)

Mongolie :

LE pays coup de cœur pour nous 4. On a adoré les paysages grandioses et beaucoup plus variés qu’on ne pensait, les troupeaux d’animaux en liberté (chevaux, chameaux, moutons, chèvres), les aigles partout, les pistes pas toujours faciles en camping-car mais qui étaient le challenge de Miguel, les kouchours (beignets frits à la viande). On a beaucoup aimé les premiers jours de pistes avec les copains voyageurs (Mollalpagas, Smalaventure et Hakuna Matata), ainsi que l’expérience du tour organisé de 9 jours dans le désert du Gobi. On a été surpris par la douceur du climat.

Mais on n‘a pas aimé la pollution d’Oulan Bator, les déchets en pleine nature, notamment les bouteilles de vodka et on a été attristés par l’alcoolisme de certains Mongols. On a manqué de fruits et légumes frais et on a fini par être écœurés de cette odeur de mouton qui règne partout!

A cheval dans le Terelj national park (4)

Chine:

On a aimé marcher plusieurs heures sur la grande muraille et pour Miguel y faire un footing mémorable. On a aimé découvrir les cités antiques et la fameuse armée de terre. On a adoré la région de Yangshuo.

On a été mitigés lors de notre visite au parc des pandas. On n’a pas aimé les énormes agglomérations, la surpopulation, les sites touristiques blindés et surtout on n’a pas aimé visiter ce pays en étant en convoi de 8 véhicules et avec 2 guides!

On a regretté ne pas avoir pris le large du convoi plus tôt car la deuxième partie du périple était bien plus agréable, avec des bivouacs bien sympas en nature.

Badaling - La grande muraille (15)

Laos :

2ème pays coup de cœur pour Miguel et moi ! On a adoré les nombreuses rencontres avec les moines, leur accueil dans les différents temples, la fête des lumières à Luang Prabang, les nombreuses cascades, l’ambiance calme, reposante et tranquille qui règne dans tout le pays, la gentillesse des locaux, la nourriture pas chère, surtout les jus de fruits frais, les bivouacs nature faciles.

On a moins aimé les routes défoncées avec de nombreux nids-de-poule et apprendre que le pays a été effroyablement bombardé et qu’il reste encore de nombreuses bombes non explosées.

Thakhek - rencontre avec les moines (16)

Cambodge :

On a été fascinés par la beauté des temples d’Angkor, notamment les plus sauvages, engloutis dans la jungle. On a été très émus par nos visites dans plusieurs associations.

On a été choqués par les horreurs commises par les Khmers Rouges.

On a été affligés par la saleté ambiante dans l’ensemble du pays, les déchets à trainer partout.

Temples d'Angkor - Prasat Ta Som (10)

Thaïlande :

Le 2ème pays coup de cœur de Lola qui comme nous, a été émerveillée par la rencontre avec les éléphants dans le camp éthique de Baan Mama (que vous pouvez d’ailleurs soutenir en cliquant par ici car ils traversent eux aussi une crise sans précédent).

On s’est régalés de plages et de mer chaude. On a adoré faire de la plongée sous-marine. On a bien aimé retrouver des grandes surfaces avec des produits presque comme chez nous!

Mais on a été déçus par l’exploitation touristique qui dévaste les côtes, par tout ce corail mort, par le manque de contact amical avec la population (on s’est sentis touristes parmi les touristes). Miguel n’a pas aimé la conduite a gauche.

Baan Mama - Tao et Lola (14)

Malaisie :

On a aimé la nourriture qu’on a trouvé plus variée que dans les autres pays d’Asie. On a adoré retrouver l’accueil chaleureux de la population musulmane et pouvoir à nouveau communiquer avec des gens qui parlent bien anglais. On a apprécié le cout de la vie vraiment bas surtout pour le gasoil.

Mais on n’a pas aimé les déchets ramenés sur les côtes par la marée et l’horreur de la déforestation pour planter des palmiers à huile à la place des arbres centenaires. Nous avons eu beaucoup de mal à supporter la chaleur très très très humide.

Mariage- rencontres (53)

Voilà donc pour les impressions globales de chaque pays, et encore je suis persuadée d’avoir oublié des trucs!

D’une manière plus globale et très personnelle, même si nous avons vu des paysages magnifiques et fait de belles rencontres, Miguel et moi avons été moins emballés sur l’ensemble de ce voyage que sur les précédents (si l’on fait exception de la Mongolie bien sûr, et si l’on peut se permettre de comparer !). La culture asiatique nous convient moins, nous avons eu plus de mal à entrer dedans. Nous avons trouvé les contacts et les rencontres trop rares avec les locaux par rapport aux autres voyages (barrière de la langue, de la culture et moins de curiosité…). Ce n’est donc pas un continent sur lequel nous aimerions revenir comme nous pouvons le dire de l’Afrique ou de l’Amérique du sud mais on a beaucoup aimé quand même! Clignement d'œil

Maintenant je réponds ici à quelques questions que vous êtes nombreux à nous poser :

Ça coute combien un grand voyage comme celui-là ?

Alors comme je dis toujours, il y a autant de budgets que de familles voyageuses! Nous n’avons pas tous les mêmes centres d’intérêt ni la même façon de vivre… que ce soit en voyage ou pas d’ailleurs!

Donc aucun secret de notre côté; voilà le budget global pour l’ensemble de ce voyage, qui inclut tous nos frais sur place mais aussi ceux conservés en France : forfait Free international, frais de banque et d’assurance.

MAIS il n’inclut PAS :

  • l’achat du camping-car, sa préparation, et les 5000 € de frais lors de notre panne de turbo (soit environ 30 000€ au total mais potentiellement récupérables à la revente…)
  • les 6000 € pour le shipping (bateau du retour pour le camping-car Malaisie/France)
  • les 1450 € pour notre retour par avion + voiture de location
  • les 3728€ pour le carnet de passage en douane du véhicule (3500€ de caution récupérable lors du retour du véhicule en France)
  • les 1855€ d’assurance annuelle pour la famille chez Chapka

image

carte-du-monde

Pourquoi avoir décidé d’arrêter de voyager ?

La première raison est d’ordre financier d’abord, car cela fait 3 ans et demi que nous vivons sans aucun revenu, juste nos économies et la vente de notre maison. Donc au bout d’un moment, il faut bien penser à renflouer les caisses!Sarcastique

Mais nous aurions pu voyager encore quelques mois et notamment rentrer par la route depuis l’Asie du sud-est en passant par le Myanmar, l’Inde, le Népal, le Pakistan, l’Iran et pourquoi pas faire une boucle dans les “pays en – stan” que nous ne connaissons toujours pas. La difficulté aurait été de gérer les saisons pour être au bon moment dans ces pays… En tout cas il fallait au moins ajouter 6-8 mois de voyage, vu notre rythme. Mais ça, pour Miguel c’était difficilement envisageable. C’est en effet chez lui qu’est apparue en premier la lassitude du voyage, après la traversée de la Chine notamment, et il ne se voyait pas continuer si longtemps. Les différents points noirs pour lui :

– l’école, qu’il trouve toujours aussi difficile, et comme une contrainte trop pesante en voyage

– l’intendance et la vie dans le camping-car: eau, wc, manque de place…

– les conflits familiaux ou entre enfants, plus difficilement gérables en petit espace

– le manque de la nourriture française

Il a également trouvé que cette partie de voyage (hormis la Mongolie toujours) n’était pas assez aventureuse plus lui, il aurait aimé plus de difficultés, plus de pistes… Et comme je le disais plus haut, le manque de contacts avec les locaux a aussi été un vide dans ce voyage.

Du coup, quand un des membres de l’équipe perd de sa motivation, cela se ressent assez rapidement sur l’ensemble du groupe. Et progressivement j’ai moi aussi eu moins le goût du voyage, et commencé à voir davantage les inconvénients que les avantages de cette vie nomade. Quant aux enfants, et bien forcément, comme des éponges ils absorbent nos émotions et ressentis… Lola aurait bien aimé continuer à voyager encore un peu plus, Pablo était aussi content d’arrêter que de continuer! Ce qui les inquiétait un peu c’était de savoir ce que nous allions faire après! Car pour ça, nous n’avions pas forcément de réponse!

Qu’est-ce-que vous avez décidé de faire après le voyage?

Alors dans nos différents choix, le premier que nous avions évoqué avant même de partir c’était la possibilité de s’installer à l’étranger pour travailler (avec une préférence pour un travail dans le tourisme et à notre compte). Moi jusqu’au bout j’aurais vraiment aimé ce choix-là! Seulement sur cette partie de voyage, nous n’avons pas eu un pays coup de cœur pour nous 4 dans lequel nous pouvions envisager de rester vivre (pour des difficultés soit de culture, de climat, de langue…).

Le seul endroit à l’étranger pour l’instant où nous nous verrions bien vivre ça serait plutôt en Amérique du sud. Lola était comme moi, bien partante pour tenter une expatriation mais à la condition d’aller dans une école internationale pour passer son bac et alors là, c’est financièrement que ça coince ! Car vu les prix de ces écoles cela sous-entend un très bon salaire à côté… sauf que ça, nous n’en avions aucune garantie surtout en travaillant pour nous-mêmes… Donc on s’est dit qu’il vaudrait peut-être mieux envisager cela mais en Europe, là où les salaires sont plus élevés… nous commencions alors à regarder vers notre pays préféré: l’Espagne! Bref on en était là de nos réflexions quand une amie à nous qui tient un hôtel/bar/resto en France nous a parlé qu’elle cherchait à vendre son affaire. Elle ne nous la proposait absolument pas, on prenait juste des nouvelles les uns des autres… mais de fil en aiguille, nous avons commencé à envisager l’idée… Et rapidement on a ressenti que tous les 4 nous étions très motivés à cette idée! Après plus de 3 années de nomadisme nous voulions nous poser mais avec de la nouveauté quand même, alors un nouveau travail et une nouvelle région, même si c’était en France, ça sonnait déjà comme une nouvelle aventure! Et puis on l’aime beaucoup notre pays, y’a pas à dire !

Est-ce-que vous comptez repartir en voyage au long cours d’ici quelque temps ?

Alors autant après notre premier voyage il était évident pour nous que nous repartirions dès que possible, autant cette fois ce n’est pas du tout le cas!

Du moins pas pour tout de suite et pas si longtemps. Bien sûr l’appel des grands espaces se fera rapidement sentir mais nous envisagerions peut-être des expériences plus courtes (mais au moins 3 mois) sur un espace géographique plus restreint. En tout cas il nous reste encore plein de choses à explorer, notamment de grands pays comme l’Australie, le Canada, les Etats-Unis ou le Mexique…

Nous avons conscience d’en avoir bien profité avec nos enfants. Maintenant pour un prochain voyage il est fort probable que Lola ne soit plus avec nous, cause études ! C’est d’ailleurs ce qui lui donnait un petit pincement au cœur à l’idée d’arrêter ce voyage…

Est-ce-que Miguel a fini par aimer ce camping-car?

Quant au véhicule, ceux qui nous ont suivi sur les deux voyages savent que Harry n’était pas le coup de cœur de Miguel et qu’il l’a toujours trouvé trop “pépère”. N’ayant pas trouvé le véhicule rêvé c’était un choix par défaut pour lui.

Ceci dit, il reconnait que c’est un véhicule vraiment fiable, costaud et confortable. Il a été agréablement  surpris par ses capacités motrices dues à la propulsion, notamment en Mongolie où il dit que Harry a fait un excellent travail malgré sa faible garde au sol (heureusement que nous avions fait rehausser l’arrière au Maroc). Bien sûr il faut se méfier des sols meubles (sablonneux, boueux) ou glissants après la pluie car là, le véhicule n’est pas adapté… Mais une fois de plus, avec la propulsion il est moins difficile de se sortir de ces mauvais pas.

Au final, c’est vraiment un véhicule que nous conseillons aux familles qui veulent partir sur une longue durée en toute confiance… et qui ne recherchent pas à faire du off road! Sa grandeur (sans dépasser 7m de long) et son aménagement intérieur sont vraiment ses principaux atouts. D’ailleurs aujourd’hui nous souhaitons le garder pour continuer à partir en vacances et le proposer à la location (histoire de rembourser un peu le shipping). Enfin ça c’était le plan avant COVID-19, alors maintenant vu que rien n’est moins sûr dans notre avenir, peut-être qu’il nous faudra le vendre pour avoir des finances… A suivre !

D’ailleurs en secret je vous livre la dernière photo de Harry en direct du port du Havre où nous sommes allés le chercher la semaine dernière ! Chuuut !

Nan, ce n’est pas un secret, nous avions fait un joli dossier avec une lettre expliquant notre situation particulière de nomade sans domicile fixe, nos billets d’avion, les échanges de mails avec le transitaire qui gérait Harry et quelques coupures de journaux comme celle que je vous mets en dernier, pour faire style (Ouest-France du 9 avril 2020)! Rire Mais en fait on n’a eu aucun contrôle de police ! Mdr !

Harry a fait une traversée parfaite et sans encombres. Clap de fin !

P1700494

Article

14 commentaires sur « Bilan 16 mois à bord de Harry »

  1. Super cette synthèse, merci beaucoup
    Au plaisir d’avoir des nouvelles de votre prochaine aventure en France 😉
    On vous souhaite un bon démarrage dès que possible
    Et peut-être à bientôt lors d’un rassemblement de voyageurs

    J'aime

  2. Bonjour à vous 4 ,
    Merci pour ce retour et les réactions pays par pays , c’est intéressant après un mois de recul .
    Votre projet d’acquisition d’un hôtel /bar / restaurant est il reporté ou annulé ?
    Bonne continuation

    J'aime

  3. Bonjour,
    Bonne continuation à vous. Vos messages réguliers vont me manquer, je m’empresserai d’acheter votre livre et peut-être d’aller à votre rencontre à ce moment là si vous êtes toujours du côté de la Vendée (j’habite près de Nantes)…
    Bonne chance à vous pour vos prochains projets et merci !!

    J'aime

  4. merci beaucoup pour ce bilan ! Vos posts de voyage vont me manquer ! J’espère que vous pourrez mener à bien votre projet . Comme vous , si j’avais eu à m’expatrier , je n’aurais pas choisi l’Asie; pour moi ça aurait été un pays de l’Amérique du sud ou le Canada .
    N’hésitez pas à nous raconter votre installation , si ça se réalise !

    J'aime

  5. Merci pour toutes ces émotions que vous avez réussi à nous faire partager.

    Pour vos enfants, c’est le plus beau des cadeaux que vous puissiez leur faire.

    Pour eux ce sera une partie de leur vie qui resta gravée à jamais et qui aura forcément une influence extraordinaire sur leur façon de voir le monde.

    Mille mercis à vous.

    Lorsque vous aurez votre restaurant, donnez-nous votre adresse, nous serions heureux de faire un petit détour là ou vous serez.

    Amicalement.

    Guilbaud Jean-Pierrre de Nantes

    J'aime

  6. Un tres grand merci pour cette experience que vous avez eu la gentillesse de faire partager.et du retour d’experience.tous vos reportages etaient oh combien enrichissants !
    Si votre projet de restaurant se réalise ,donnez nous l’adresse ,on ira vous retrouver avec plaisir..
    Encore bravo et merci!
    Chantal geffray

    J'aime

  7. Dommage c’était une joie de découvrir vos aventures autour du monde si bien conté, les beaux paysages les rencontres les bains dans les rivières etc …
    Alors bonne reconversion et si c,est toujours d’actualité nous ne manqueront pas aller déjeuner dans votre futur établissement.
    DANIEL ET ANNIE

    J'aime

  8. Bonjour,
    Heureux pour vous que votre retour et celui du camping car ce soit bien passé.
    Nous nous sommes bloqués en Mauritanie suite a un voyage avec A3C. Pour le
    moment nous n’avons aucune solution pour le retour.
    Amicalement
    Jean-Paul

    J'aime

  9. Merci pour ce joli bilan qui met des étoiles dans nos yeux. Comme d’habitude ton écriture est un bonheur et les émotions sont partagées. On se voit bientôt….. Bisous à vous. Tatie Fabienne

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s